France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Gastronomie : la Guyane en compétition

Marlène CLÉOMA Jeudi 11 octobre 2018
Gastronomie : la Guyane en compétition
La jeune femme représentera la gastronomie guyanaise demain au Gosier, seule cheffe en compétition (DR)

Récompensée en mai dernier par le Trophée d'honneur de l'académie de l'art culinaire à l'hôtel de ville de Paris, Katia Desprez va représenter la Guyane au Trophée des chefs ultramarins qui se déroule demain en Guadeloupe, au Gosier. Portrait d'une autodidacte passionnée par son métier.

.Après une formation en commerce international puis comme hôtesse de l'air, Katia Desprez est finalement tombée amoureuse de la cuisine. Toute petite déjà, la jeune femme adorait cuisiner avec sa grand-mère. Et pourquoi la cuisine ? C'est rapidement devenu la première chose à quoi elle pensait lors de ces nombreux voyages Lorsqu'elle exerçait son ancien métier. Sa passion et sa détermination vont l'emmener dans les cuisines des chefs parisiens confirmés, et notamment celle du chef créole 2018, Jérôme Bertin, pour ne citer que lui.
« C'EST UN HONNEUR POUR MOI DE REPRÉSENTER LA GUYANE »
« Je voulais me former auprès des plus grands, aller à la rencontre du charme authentique de la gastronomie créole et ailleurs » , raconte-t-elle. Après avoir travaillé auprès de chefs étoilés, qui lui ont transmis l'exigence et la rigueur nécessaires à une cuisine d'excellence, la Saint-Laurentaise (née en Guadeloupe) a décidé de voler de ses propres ailes. Elle officie aujourd'hui en tant que cheffe à domicile dans sa société Kréyol & Co, créée en 2012. Sa cuisine aiguise son art au travers du mélange des goûts issus de toutes les cultures locales en utilisant les produits locaux. Toujours avec une pointe d'inventivité... En effet, la cheffe aime sublimer les produits locaux sans les dénaturer, tout en conservant cette authenticité raffinée. Ce n'est pas un hasard si un sportif guyanais reconnu l'a invité à organiser un vin d'honneur pour plus de 170 personnes lors de l'émission 4 mariages pour une lune de miel. C'est aussi son talent et sa ferveur qui l'emmènent aujourd'hui au Trophée des chefs ultramarins.
Le concours est organisé par Joël Kichenin, chef cuisinier et ardent défenseur de la cuisine créole. Cette compétition rassemble les professionnels qui utilisent au mieux les produits du territoire. Parmi les candidatures guyanaises, c'est Katia Desprez qui a été sélectionnée pour représenter la Guyane. « La candidature de Katia a retenue notre attention, car elle était l'une des seules à faire la promotion de la gastronomie guyanaise et des OutreMer, et surtout elle va à la rencontre des producteurs locaux sur le marché, son parcours également parle pour elle, explique Vanessa Kichenin, directrice de l'institut culinaire Caribbean Food et Co-fondatrice du trophée. Cette dernière souligne tout de même le manque de candidats à ce concours. De son côté, Katia Desprez ne cache pas sa satisfaction : « C'est un honneur pour moi de représenter la Guyane et de savoir que nos plats vont s'exporter et être reconnus par les meilleurs chefs étoilés de France » , explique-t-elle avec émotion. Pour cette mère de famille de quarante ans, ce concours est avant tout une occasion d'apporter le mélange de cultures, véhiculer cette différence culinaire par rapport aux autres. « Lors du concours, il faudra réaliser deux plats locaux et les revisiter par la suite, le tout en trois heures. C'est tellement riche tout ce que l'on a en Guyane. J'ai hâte d'y être et de montrer notre savoir-faire. » La cheffe est prête pour cette compétion, et on lui souhaite de nous représenter au mieux.
Pour cette cinquième édition, ils sont huit candidats venus de Guyane, de La Réunion, Tahiti, Mayotte, Wallis et Futuna, Martinique, Saint Barthélémy et de Guadeloupe. À signaler enfin que la guyanaise d'adoption est la seule femme de ce concours.
UNE RECETTE REVISITÉE PAR LA CHEFFE KATIA - Beignets de patates douces au coco et au zeste de combava
- Ingrédients
100g de farine 300 gr de patate douce
1 oeuf combava
60 gr de coco râpé
60 ml de lait
3 cas de sucre de canne
1càs de rhum
2 gouttes d'essence de vanille ou une pincée de vanille à extraire d'une gousse. 1 pincée de muscade
1 sachet de levure chimique Huile de tournesol pour la friture
- Recette
- Rincer, éplucher et découper la patate douce en plusieurs morceaux.
- Déposer les tranches dans une casserole d'eau froide et chauffer à feu vif pendant environ trente minutes (vérifier en piquant avec une fourchette la cuisson, elle doit être moelleuse).
- Une fois la patate douce cuite, égoutter les morceaux, puis réduire le tout en purée à la fourchette dans un saladier.
- Préparer le bain d'huile à la friteuse ou à la casserole.
- Incorporer dans le saladier la purée de patate douce, le zeste de combava, la farine, le sucre de canne et l'oeuf. Bien mélanger.
- Ajouter le lait, le rhum, la vanille ainsi que la noix de coco râpée, Bien mélanger.
- Ajouter la levure et la muscade.
- Cuire les beignets dans l'huile très chaude jusqu'à coloration.
- Les sortir puis les envelopper dans du papier absorbant afin qu'ils ne soient pas trop gras.
- Présenter vos beignets dans un plat à votre convenance et saupoudrer de coco en poudre.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

PEFL 12.10.2018

Il s'agit de l'académie de l'art culinaire créole, pas de l'art culinaire tout court. Ça change tout. La dame n'a pas concouru contre les grands chefs étoilés et les cuisiniers renommés en devenir. La c'est un concours en petit comité. Remettre les pendules à l'heure.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 12.10.2018

Quels chefs étoilés ? C'est marrant ces recettes avec quasiment aucun produit réellement local à part la patate douce...lol. Mais seule elle est un peu lourde...lol.

Répondre Signaler au modérateur