France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Guyane La 1ère fait sa révolution

Vendredi 12 avril 2019
Guyane La 1ère fait sa révolution
Muriel Barthélémi est de retour à Guyane La 1ère en tant que directrice éditoriale - ChrisFid

Après quelques années passées à France 3, Muriel Barthélemi a quitté son poste de rédactrice en chef à Guadeloupe la 1ère en fin d’année dernière pour retrouver Guyane La 1ère comme directrice éditoriale. Elle nous explique ses nouvelles fonctions.

Quels changements accompagnent votre retour à Guyane La 1ère ?

Guyane La 1ère s’adapte totalement à la nécessité d’être au plus proche de tous ses publics. La révolution numérique continue, mais on veut continuer à prendre soin de nos publics historiques télé et radio. Les trois sont différents et nous mettons en place un éditorial commun. À cette fin, les directeurs d’antenne de France Télévisions deviennent des directeurs éditoriaux sur les trois médias. Les rédacteurs en chefs deviennent eux des rédacteurs en chef sur les trois médias également. On ne réfléchit plus à nos produits de manière isolée. Nous préparons activement la rentrée de septembre afin de proposer quelque chose de vraiment nouveau. L’objectif est de faire « sauter les cloisons », au sens propre comme au sens éditorial. Nous sommes en plein chantier !

Comment va s’organiser cet éditorial commun ?

Auparavant, les trois antennes coexistaient au sein de la station. Le matin, chaque support faisait sa réunion. Aujourd’hui, il n’y a plus qu’une seule rédaction. Chaque sujet est pensé pour les trois supports. Nos publics les plus fidèles, que l’on retrouve en télé et en radio, doivent aussi pouvoir bénéficier des nouvelles écritures web. Pour avoir vécu les trois médias de l’intérieur, je mesure chaque jour que chacun a son identité. La radio a une intimité naturelle avec son public, la télévision nécessite une mise en scène, et le web ouvre une nouvelle porte, celle du dialogue permanent avec nos publics. Guyane La 1ère a la chance inouïe d’avoir les trois médias.

Ce décloisonnement annoncé est-il dû aux restrictions budgétaire en cours à France Télévisions ?

J’inverserais presque la question. Si nous l’avions fait plus tôt, aurions-nous eu ces difficultés budgétaires ? Certains médias ont réussi leur révolution numérique avec plus d’anticipation que France Télévisions. Mieux vaut tard que jamais. Si les médias classiques veulent survivre aujourd’hui, cela passe par l’agilité numérique. Car ce choc des cultures est forcément fécond.

Sur lesquels de ces trois supports Guyane la 1ère a-t-elle une marge de progression plus importante en terme d’audience ?

Sur internet, presque la moitié de notre audience réside à l’extérieur de la Guyane. Le potentiel est grand. Avec presque 30 % de part d’audience en télé et 40 % en radio, nous sommes de loin le media de référence. Ce qui est cohérent au vu de notre mission de service public et de notre présence historique. C’est normal que les gens nous voient comme le média de référence en télévision. Idem pour la radio où l’on a gagné deux points de plus aux dernières audiences.

On parle beaucoup du désamour de la population envers les médias. Une remise en question s’imposait-elle ?

Nous ne serions pas de vrais medias si la remise en question n’était pas permanente. Nous avons une révolution à faire qui est celle du transmédia. Le cap éditorial majeur donné par le directeur régional Jean-Claude Ho-Tin-Noé est : proximité et utilité sociale. Nous nous y attelons chaque jour.

Propos recueillis par Pierre ROSSOVICH

Une partie de l'équipe de Guyane La 1ère, atour du directeur régional Jean-Claude Ho-Tin-Hoé - rossovichp
Muriel Barthélémi est de retour à Guyane La 1ère en tant que directrice éditoriale - ChrisFid

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

Paassy 14.04.2019
Ben voyons !

Qui revient en Guyane ? Celle qui a fait campagne pour Taubira et qui est devenue sa conseillère et attachée de presse lorsque Taubira est devenue ministre sous Hollande ?
La déontologie du journalisme, c'est qu'un journaliste peut devenir politique, mais pas l'inverse !
De toute façon, qui doutait encore que Guyane 1ère est plus un organe politique que médiatique ?

Répondre Signaler au modérateur
youpix973 13.04.2019

N'en déplaise à 1 catégorie de personnes aigries, complexées et jalouses qui bien souvent ont raté leur vie...et préfèrent la médiocrité...
Bienvenue à Madame Muriel Barthélémi, et longue vie à Guyane la 1 ère

Répondre Signaler au modérateur
youpix973 13.04.2019

N'en déplaise à 1 catégorie de personnes aigries, complexées et jalouses qui bien souvent ont raté leur vie...et préfèrent la médiocrité...
Bienvenue à Madame Muriel Barthélémi, et longue vie à Guyane la 1 ère

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 12.04.2019

Contraste saisissant avec la photo des classes préparatoires...chacun ses priorités...quand le paraître compte plus que l’être...lol.

Répondre Signaler au modérateur
josy 12.04.2019
Filtrage

Elle et elgouach nous voilà bien !!!!

Répondre Signaler au modérateur
germina 13.04.2019
raisons

Bonsoir, je ne comprends pas ces commentaires sur Murielle Barthélemy.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une