En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

La culture bushinengue célébrée

Fabienta PROSPER Lundi 09 octobre 2017

1. Un an après son installation, la stèle a été dégradée à deux reprises. Elle a été réhabilitée et présentée au public samedi, en présence des officiels, des capitaines, des membres de l'Apfom (Association des populations des fleuves d'Oyapoque et Maroni). Pour le maire de la ville Léon Bertrand, des enseignants devraient songer à y emmener leurs élèves afin de leur rappeler l'histoire des Noirs marrons et l'importance du monument. (Fabienta PROSPER)

Afficher toutes les miniatures

L'association Respeki, en partenariat avec la mairie de Saint-Laurent du Maroni, proposait vendredi et samedi ses Journées de la culture bushinengue, à la Charbonnière, place des Peuples marrons.

Pour l'occasion, il y avait plusieurs ateliers représentatifs de la culture et de la tradition bushinengue. Que ce soit à travers la danse avec l'awassa, le chant avec différents groupes de chant traditionnel ou encore avec la gastronomie, avec la démonstration de la fabrication de couac. Ces journées, étaient aussi l'occasion de dévoiler la stèle commémorative des sociétés maronnes des Amériques, réhabilitée après avoir été dégradée à deux reprises depuis son inauguration en 2013. À noter que le Maroon day a lieu demain.
8. Le groupe de danse A Fini mi oemang a réalisé une prestation de danse traditionnelle, l'awassa, après le dévoilement de la stèle. (Fabienta PROSPER)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire