France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

La marque d’Élie Castor

Mardi 14 mai 2019
La marque d’Élie Castor
André Néron conférencier et Joséphine Lucas modératrice - Serge Ravin

Félix Éboué, Jean Catayée, Léon Gontran Damas, Gaston Monnerville, Hector Riviérez, Léopold Héder... De nombreuses personnalités ont marqué la vie politique guyanaise. Plus récemment deux hommes ont fait avancer à grands pas la Guyane durant leur mandature : Georges Othily et Élie Castor. Ce dernier, disparu prématurément, a laissé une œuvre, une vision de la Guyane et un parcours que l’association des Amis d’Élie Castor a pour mission de maintenir dans la mémoire des Guyanais.

Sa vie

Élie Castor est né à Cayenne le 28 avril 1943. L’association des Amis d’Élie Castor (AAEC) a voulu rendre hommage au personnage illustre en organisant deux événements. En premier lieu, une exposition au centre Pagaret en avril, avec le concours de la direction des Archives territoriales et de la Collectivité territoriale de Guyane. Ensuite, fin avril, une conférence débat a eu lieu au centre Joseph Ho-Ten-You,à Rémire-Montjoly.

L’exposition au centre Pagaret présentait des photos commentées de son père, Joseph Marie Antoine Nicolas Castor, et de sa mère, Marie Providence Castor née Coupra. Des photos qui retraçaient sa vie d’étudiant à Dijon, ses années de service militaire au Tchad, l’équipe de football des vétérans de Sinnamary.

Sa carrière

Des photos surtout de son entrée en politique et de son irrésistible ascension : conseiller général, maire, président du Conseil général, député, deuxième vice-président de la Communauté de communes de l’Ouest guyanais. Élie Castor aura eu vingt années de mandats électifs puisqu’il sera successivement réélu jusqu’en 1994 et pour certains jusqu’en 1996, année de son décès à Clermont-Ferrand.

Ses démêlées

Ses déboires judiciaires (notamment l’affaire Pacary) survenus dans les deux dernières années de sa vie qui s’est tragiquement terminée l’avaient profondément affecté. En septembre 1996 la chambre d’accusation de la cour d’appel de Paris annulera tous les actes concernant Élie Castor.

Son œuvre

La conférence-débat était présentée par André Néron qui a été directeur des services du Conseil général et par Joséphine Lucas modératrice qui a été chargée de mission auprès du président Élie Castor.

Le thème de la conférence a porté sur la décentralisation de 1982 et sur l’homme, l’être volontaire et fougueux qu’il était lorsqu’il s’agissait de faire avancer ses projets ce qui lui a valu la dénomination de taureau de Sinnamary.

Élie Castor a ainsi œuvré à la transformation de l’organisation administrative pour répondre aux transferts des compétences de l’État vers les collectivités. C’est l’une des premières actions auxquelles il s’est attaché avant de s’atteler aux choix de développement qu’il avait définis : l’éducation avec la création de collèges, la santé avec la création des Centres de santé, la création des communes du fleuve, le désenclavement avec le développement des transports sur le fleuve, les centres administratifs d’interventions techniques, le plan Phèdre, le développement de Sinnamary (avec Sinnamary 2000), le projet sucrier, l’immigration, le foncier. Sa vision portait sur tous les secteurs de la vie économique de la Guyane.

La mémoire

Si certains projets n’ont pas vu le jour, il n’a pas disparu du paysage guyanais. Des édifices, des rues portent son nom dans les communes du territoire. Il a écrit une dizaine d’ouvrages dont deux coécrits avec Georges Othily et un avec Raymond Tarcy.

C’est cette présence dans la mémoire des Guyanais que l’association s’est donnée comme mission de maintenir par ses actions régulièrement renouvelées auprès des élèves et de la population du territoire en général, en partenariat avec le rectorat de Guyane et la Collectivité territoriale.

Serge RAVIN

Elie Castor (1943-2016) a marqué la vie sociale et polique guyanaise - archives
Témoignages

Outre André Néron et Joséphine Lucas, des intervenants tel que Jean-Michel Nicolas qui a été son directeur de cabinet ont donné leur point de vue sur l’homme de pouvoir qu’ils ont côtoyé durant leurs missions. « Il se rendait régulièrement sur le fleuve pour aller dans les communes les plus isolées à la rencontre des populations et maintenir les contacts avec les élus » se souvient Jean-Michel Nicolas. Dans la vidéo projetée, il a été entendu les témoignages de Rodolphe Alexandre, Paulin Bruné, Roger Coralie, Georges Patient et Hélène Sirder. Ceux qui l’ont côtoyé dans son parcours politique s’accordent pour reconnaître les qualités d’homme d’exigeant et travailleur. Rodolphe Alexandre dans la vidéo témoigne d’un héritage excessivement lourd.

Une vision

Max Ventura président de l’association des Amis d’Élie Castor présente le programme de la conférence et rappelle « l’existence de l’association depuis novembre 2016 et les objectifs fixés dont l’axe majeur est de faire connaître Élie Castor dans une perspective d’inscrire l’élu et la personnalité qu’il a été dans le patrimoine culturel guyanais par rapport à son œuvre, sa pensée et sa vision de la Guyane. Cette ambition incite à prévoir et organiser des actions à la dimension de l’homme qu’était Élie Castor, c’est-à-dire être bien dans la ligne du message qu’il a laissé sur le développement économique, culturel, social et scientifique de la Guyane. Dans le programme d’activités de 2019 et 2020 il est envisagé de proposer et mettre en œuvre un projet pédagogique au sein d’un établissement d’enseignement afin de contribuer à une transmission de la connaissance de l’histoire et de l’engagement très fort qu’avait Élie Castor en terme d’enseignement secondaire et universitaire ».

Max Ventura président de l’association des Amis d’Élie Castor - Serge Ravin

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
1 commentaire
1 commentaire