France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Des promesses pour le très haut-débit et la 4G

Samir MATHIEU Vendredi 07 décembre 2018
Des promesses pour le très haut-débit et la 4G
Une convention a été signée entre la CTG, Orange et la ville de Cayenne pour généraliser la fibre optique dans toute la ville d'ici à 2020 (SM)

L'ensemble des acteurs concernés se sont retrouvés hier autour du préfet pour évoquer le déploiement du très haut-débit en Guyane et de la 4G. Au final, des ambitions, mais pas d'engagement concret, sauf la signature d'une convention entre Orange, la ville de Cayenne et la CTG pour le déploiement de la fibre optique dans la ville d'ici à 2020.

C'est déjà un pas en avant. Les acteurs du numérique se sont réunis hier pour la première fois depuis quatre ans autour du préfet, pour discuter. Autour de la table : Patrice Faure, le président de la CTG Rodolphe Alexandre, les opérateurs téléphoniques (Digicel, Orange, SFR et Free), le responsable national de France Très Haut-Débit, le représentant de l'Arcep et celui de TDF. Il était essentiel pour Patrice Faure de renouer le dialogue entre les opérateurs et les collectivités, dont la CTG. « Le premier objectif était d'évoquer ensemble les projets d'installation et de développement du numérique sur le territoire au plus tard d'ici à 2022 » , a expliqué le préfet.
Le second objectif était de « rappeler qu'on avait besoin d'eux pour faire la liste de tout ce qui ne va pas. Ce n'est compliqué. Des zones blanches subsistent. Et qu'on en fasse une liste exhaustive pour qu'on n'en ait plus » . Une convention entre Orange, la mairie de Cayenne et la CTG a été signée pour que la fibre optique soit déployée dans la commune au plus tard en 2020 : « Tout Cayenne sera connecté à la fibre optique » , s'est réjoui le préfet qui espère que d'autres conventions seront signées d'ici à 2022 pour avoir une couverture intégrale en très haut-débit.
La CTG, par la voix de son conseiller spécial Jocelyn Ho-Tin-Noé, y voit un meilleure cohérence entre les acteurs pour un meilleur développement du numérique. Il a rappelé le projet de câble sous-marin qui reliera la Guyane au câble transatlantique Portugal. Il sera financé par l'Europe, la CTG et le Cnes, et devrait fonctionner en 2021. Régis Baudoin, directeur de la mission France Très Haut-Débit, a rappelé que « les problématiques de la Guyane dépendent du territoire » .
Concernant la 4G, pour Régis Baudoin, l'État va réfléchir à attribuer des fréquences aux opérateurs mobiles via l'Arcep sous réserve de l'engagement des opérateurs pour une meilleure couverture... Mais contrairement à ce qui a été mis en place dans l'Hexagone, rien n'a encore été décidé en Guyane. Il faudra s'armer de patience avant d'avoir la 4G généralisée et le très haut-débit pour tous...

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

youpix973 08.12.2018
Avis aux cracheurs de venin

Ce sont toujours ceux qui ne font rien qui critiquent sans cesse
Et vous qu'avez vous déjà fait ou essayer de faire pour la Guyane?
Qu'avez vous à proposer pour le déploiement du très haut débit
au cas où vous y comprendriez qque chose

Répondre Signaler au modérateur
mikeromeo 07.12.2018

Et le conseiller spécial Jocelyn Ho-Tin-Noé, il a prévu de mettre le haut débit au Lycée Melkior-Garré ?

Répondre Signaler au modérateur