France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Les petits marcheurs de Macouria

Pierre ROSSOVICH Vendredi 05 octobre 2018
Les petits marcheurs de Macouria
Les enfants s'apprêtent à rejoindre leurs écoles, accompagnés de parents bénévoles (PR)

Une ribambelle d'enfants se rend à pied à l'école, sous la conduite d'un adulte : le pédibus a été expérimenté hier matin au bourg de Tonate.

Peu au départ, beaucoup à l'arrivée. Hier matin, les écoliers du bourg de Tonate, à Macouria ont expérimenté le pédibus. Comprenez le ramassage scolaire à pied. Le départ était donné à 7 heures au square Boco, à Sainte-Agathe. Moins de dix enfants étaient alors au rendez-vous, bien encadrés par les parents accompagnateurs, un policier municipal, deux professeurs et les cadres de la communauté d'agglomération du Centre littoral (CACL). Finalement, trente-cinq écoliers « embarqueront » dans le pédibus tout au long du trajet qui s'arrête aux écoles Sainte-Agathe, Michelle-Ponet et Maud-Nadiré.
SÉCURISER LE TRAJET DES ÉCOLIERS
Le projet est né du constat suivant : de nombreux écoliers se rendent à pied jusqu'à leur école tous les jours. Sécuriser un tel trajet devenait inévitable. Bien que la vitesse soit limitée à 30 km/h dans la zone, les voitures y circulent allègrement et les aménagements piétons ne sont pas toujours optimisés. « Nous avons recensé les aménagements à effectuer que nous ferons remonter à la mairie » , répond Christelle Célestine, responsable du service transport de la CACL, présente hier matin.
L'Agglomération appelle en effet à une prise de conscience de la population. Objectif affichée : une circulation apaisée dans les quartiers. « Plus il y aura d'enfants qui emprunteront le pédibus, moins il y aura de voitures aux abords des écoles » , continue Christelle Célestine.
Macouria sert donc de test pour le département.
Pour qu'un tel service puisse durer, la CACL a besoin de davantage de parents accompagnateurs volontaires : « Idéalement, il faut un parent pour cinq enfants. » Il suffit de se renseigner auprès de l'école de son enfant ou de la mairie. Hier matin, il a fallu quarante minutes pour rejoindre l'école Maud-Nadiré, depuis le square Boco.
Mode d'emploi
Le pédibus est un mode de ramassage scolaire alternatif qui consiste à convoyer les enfants à pied, accompagnés par des parents volontaires et bénévoles sur les trajets domicile
Comme son nom le laisse entendre, le pédibus est un ramassage scolaire piéton où les enfants sont encadrés par des accompagnateurs bénévoles. À l'instar d'un mode de transport public, il fonctionne avec des itinéraires, des horaires et des arrêts situés au plus proche du domicile des participants.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire