France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Marcel Ravin, chef à bord

Mardi 14 mai 2019
Marcel Ravin, chef à bord
Première dégustation des plats « Signature » Marcel Ravin avec (à gauche) Edouard Diverrez, directeur commercial régional Caraïbes, et Eric Michel, délégué local Air France Martinique (à droite) / photo Bertrand Micholet - Bertrand Micholet

Le patron du Blue Bay, restaurant 1 étoile de Monaco, né en Martinique, signe les plats des classes Business et Premium Economy d'Air France sur les vols au départ de la Martinique, de la Guyane et de la Guadeloupe vers Paris.

« Donner du plaisir à nos clients ! » C’est ainsi que Eric Michel, délégué local Air France Martinique, et Édouard Diverrez, directeur commercial régional Caraïbes, annoncent le menu du jour.

Car désormais et jusqu’en avril 2021, c’est le chef étoilé martiniquais Marcel Ravin qui signe le plat servi en classe Business et Premium Economy sur les vols au départ de la Martinique, de la Guyane et de la Guadeloupe vers Paris.

Une offre également disponible sur les vols Fort-de-France vers Cayenne et en au départ de Cayenne vers Fort-de-France sur le Réseau Régional Caraïbes.

Il succède dans cette opération « Chef à bord » à la cheffe guadeloupéenne Babette de Rozières. La cuisine, c’est de l’amour, aime à répéter Marcel Ravin. Il semble que la formule ait séduit la direction d’Air France qui se réjouit de proposer une fois de plus à sa clientèle des saveurs des pays que la compagnie dessert. Une savoureuse façon de prolonger le plaisir… et de donner envie de revenir !

De son côté, Marcel Ravin a travaillé en collaboration avec les chefs de la Servair de Guadeloupe, Guyane et Martinique sur trois plats qui seront servis en alternance la première année. « Il fallait tenir compte de leurs contraintes pour la cuisine en vol. C’est un exercice difficile, très différent de ce qui se fait dans un restaurant sur terre ! A plus de 2000m d’altitude, la cuisson, la saveur sont différentes. ». Les premiers voyageurs ont pu savourer une Bohémienne, Parmentier d’épaule d’agneau, patate de douce et épinard gratiné au parmesan. Le chef propose aussi un risotto de crevettes, sauce crustacés au giraumon. Enfin, comme 3e plat, une dorade en écaille de banane et son écrasé d’igname. Trois autres plats seront proposés sur la 2e année. « Il est important d’avoir ce partenariat avec une maison comme Air France, qui est connue dans le monde entier. Et c’est aussi beaucoup d’émotion », déclare Marcel Ravin qui se rappelle les rendez-vous de son enfance, à l’aéroport où l’on se rendait en famille voir les avions d’Air France décoller. « Je salue les chefs de la Servair qui font de l’excellent boulot avec le peu de moyens dont ils disposent parfois, et qui veillent à la traçabilité des produits qu’ils travaillent. Mais c’est surtout la volonté des hommes qui compte. Il y a eu beaucoup d’empathie, beaucoup d’amour… ».

Une montée en gamme

Ces opérations « Chef à bord » accompagnent une volonté de la compagnie de monter en gamme.

Le 14 février 2016, à l’aéroport de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), Air France a accueilli sur son réseau régional Caraïbes un nouvel Airbus A3201. Cet appareil, équipé de 168 sièges (12 en cabine Business et 156 en cabine Economy), propose dix sièges supplémentaires, soit une augmentation d’offre de 6 %.

Depuis le 5 octobre 2016, les clients du réseau régional Caraïbes d’Air France peuvent apprécier le confort des nouvelles cabines Air France à bord du deuxième Airbus A320 dédié à ce réseau.

Cet appareil, à l’identique du premier Airbus arrivé en février dernier, est équipé de 168 sièges (12 en cabine Business et 156 en cabine Economy), et propose ainsi dix sièges supplémentaires, soit une augmentation d’offre de 6 %.

Sur l’ensemble des longs courriers, les cabines sont en cours de rénovation, à découvrir en novembre 2019. Et ce sans aucun impact sur le prix des billets. Les tarifs Business seraient même revus à la baisse.

Lucienne Chénard

Première dégustation des plats « Signature » Marcel Ravin avec (à gauche) Edouard Diverrez, directeur commercial régional Caraïbes, et Eric Michel, délégué local Air France Martinique (à droite) / photo Bertrand Micholet - Bertrand Micholet
Marcel Ravin : « Air France, c’est le prestige, c’est aussi la mémoire. Je suis heureux de les accompagner dans cette mission. C’est une belle collaboration. » / photos Bertrand Micholet - Bertrand Micholet

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
2 commentaires