France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
LOGEMENT

Une seule tête pour la Siguy et la Simko

Samedi 13 avril 2019
Une seule tête pour la Siguy et la Simko
La Simko et la Siguy auront une direction générale commune. Ici, le siège de la Simko à Kourou (archives). - Archives

Les deux bailleurs sociaux auront dorénavant une direction générale commune. Explications.

Le 17 juin prochain, le directeur général de la Société immobilière de Kourou (Simko), Jean-Jacques Stauch, deviendra également celui de la Société immobilière de Guyane (Siguy). La décision a été prise mercredi lors du conseil d’administration du bailleur social. Les dirigeants de CDC Habitat (Caisse des dépôts et consignations, banque qui avance les fonds aux bailleurs sociaux) et la direction de la préfecture ont scellé l’accord. La prochaine assemblée générale du 17 juin nommera également deux nouveaux directeurs généraux adjoints.

La Caisse des dépôts va apporter deux milliards d’euros

Officiellement, cette mutualisation devrait permettre à la Siguy, en difficultés financières, de sortir la tête de l’eau, en bénéficiant notamment de l’ingénierie de la Simko, qui elle est excédentaire. À Saint-Laurent du Maroni, la Simko, qui n’a pas de siège à l’Ouest, utilisera les bureaux de la Siguy. Idem à Macouria. Pour l’instant, chacun des deux bailleurs conservera ses statuts et formes juridiques.

« Cette mutualisation devrait permettre à la Siguy d’avancer, nous a répondu François Ringuet, maire de Kourou et président du conseil d’administration de la Simko. Entre aujourd'hui et 2024, la CDC apporte un financement de 2 milliards d’euros. Ce n’est pas la Siguy ni la Simko qui peuvent garantir de grosses opérations comme cela. »

Des réductions d’effectifs redoutées

Reste qu’à terme, la mutualisation risque de se transformer en fusion. Nous avons contacté la CLCV (Consommation, logement, cadre de vie) qui nous a répondu : « Il ne peut y avoir de doublon, nous a répondu la , c’est-à-dire deux services de comptabilité, deux services de gestion locative, deux services du patrimoine, etc. On va vers un plan social et donc une réduction d’effectifs. »

P. R

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

josy 13.04.2019
Mammourh

Il est temps de dégraisser le mammouth. Un tas d'employés fictifs s'en sont mis plein les poches ! Du vent !!!!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
A la une