France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Bac : le taux d’admission en baisse

Mercredi 03 juillet 2019
Bac : le taux d’admission en baisse
1 420 élèves se sont présentés au baccalauréat général et 796 au baccalauréat technologique sur l'académie cette année - Angelique GROS

Certains lycéens ont résisté à la tentation de découvrir leurs résultats du baccalauréat sur internet. Une trentaine d’entre eux, fidèles à la tradition, sont venus constater s’ils étaient admis, hier en fin d’après-midi, au lycée Melkior-Garré, à Cayenne. Cette année, le taux d’admission des bacs technologiques et généraux est en baisse par rapport à l’année dernière.

Le taux d’admis au bac général plonge de 4 points

Le taux d’admission au bac général est en baisse de près de 4 % en Guyane. Il passe de 67,6 % à 63,3 % au premier tour. Toutes les séries sont en baisse :

ES (de 65,8 % à 62,1 %) ;

L (de 72,4 % à 67 %) ;

S (de 66,1 % à 61,9 %).

Le taux de réussite au bac technologique reste quasi stable stable avec 57,59 % en 2018 contre 57 % cette année. La série STMG (management et gestion) est la seule qui progresse de 57,5 % à 62,5 %.

STHR (hôtellerie et restauration) plonge vertigineusement de 63,2 % à 45,8 % ;

STL (laboratoire) passe de 55,9 % à 45,6 % ; ST2S (santé et social) de 55,7 % à 54,3 % ;

STi2D (industrie et développement durable) de 59,7 % à 54,7%

Les résultats des bacs pros, BEP et CAP seront dévoilés vendredi à 14 heures ; ceux du second tour du bac le 9 juillet à partir de 14h.

« Tout s’est bien passé »

« J’ai eu la mention bien  ! Il y a eu beaucoup de stress mais tout s’est bien passé au final. J’ai prévu de faire une licence information-communication à la Sorbonne pour être journaliste. J’ai fait un bac international. Mon idée est de travailler à l’étranger et pourquoi pas aux États-Unis. »

Steve Steward, 17ans, filière L - Angelique GROS
« Je voulais la mention très bien »

« Je voulais la mention très bien et j’ai eu la bien mais je suis déjà très contente. Je vais faire une Paces en Martinique, c’est-à-dire une première année de médecine. J’aimerais être pédiatre. J’aimerais bien revenir pour exercer ici  !  »

Kariana Castale, 17 ans, filière S - Angelique GROS
« Un peu déçue par ma mention bien »

« Je visais la mention très bien et j’ai eu la bien. Je suis un peu déçue mais j’ai été prise en Prépa à Saint-Cyr en lettres ! Je pars sans ma famille donc ça va être un nouveau challenge. Je ne sais pas encore ce que je veux faire. J’aimerais bien travailler dans la diplomatie ou les relations internationales . »

Jeanne Gardel, 18 ans, filière S - Angelique GROS

1 420 élèves se sont présentés au baccalauréat général et 796 au baccalauréat technologique sur l'académie cette année / photo AG

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

Kikiwideguyane 04.07.2019

Vous imaginez sans nos corre tions tropicalisees ?

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 03.07.2019

Le recteur doit partir avec un bilan pareil...

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 03.07.2019

Et encore, en Guyane, les copies sont surnotées. Peu d'enseignants osent le dire publiquement. Il suffit d'observer l'éducation actuelle, les parents immatures, les jeunes en déshérence, les pouvoirs politiques sans vision et les autorités étatiques de passage et loin des réalités du terrain et on en arrive à cela

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 04.07.2019

Je vous signale qu'il y a plusieurs mois je tenais ces mêmes propos et vous sembliez crier au scandale. Maintenant, ce n'est pas le recteur le problème, c'est la formation académique des professeurs des écoles. Le concours est académique et donc on recrute très bas (comme à Créteil d'ailleurs). D'autre part, la "surnotation" n'est pas que Guyanaise mais ici, c'est plus petit donc forcément ça fait vite le tour. Il y a des bons élèves et des bons professeurs...mais beaucoup trop d'incompétents et/ou de fainéants couverts par le système et les syndicats. En vrac : insulte, drogue, alcool, absentéisme, etc.

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 05.07.2019

Pour ceux de St Laurent qui ont échoué au bac, il leur restera encore l'opportunité de devenir policier municipal ou revendeur de boudin. Pour les meufs, c'est vite fait : allez hop, en cloque ! A propos, tu sais pourquoi les policiers municipaux de la commune se déplacent toujours par trois ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
Ile de Cayenne

Les prix, ça se mérite !

Lundi 01 juillet 2019

.

A la une
1 commentaire
1 commentaire