France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Calliopé : l’éloquence a de l’avenir

Lundi 3 Juin 2019 - 09h01
Calliopé : l’éloquence a de l’avenir
« Débattre, c’est le contraire de se battre », belle introduction de Josée Lavenaire, principale du collège Omeba Tobo, pour ce concours d’éloquence, premier du genre, qui regroupait des élèves des collèges et écoles primaires de Kourou, Macouria et Montsinéry Tonnegrande. Un projet né de la volonté commune des différents acteurs de l’éducation de ces communes de proposer un projet fédérateur, qui mette en valeur la tradition orale. - Aurélie Ponsot

Le concours d’éloquence Calliopé a rassemblé, mercredi après-midi au pôle culturel de Kourou, seize candidats, grands finalistes de phases éliminatoires qui avaient eu lieu en avril. Devant un jury comptant des personnalités de la scène musicale, comme le chanteur Warren, ou des orateurs confirmés, comme l’avocat Akim El Allaoui, les enfants ont livré des prestations époustouflantes. Sur les traces de Christiane Taubira, figure actuelle de l’éloquence guyanaise, la relève est assurée. Textes & photos Aurélie PONSOT

.

Les quatre candidats du cycle 1 ont lu une poésie. Comme l’a rappelé le recteur d’académie, Alain Ayong Le Kama : « La compétence orale est fondamentale, votre avenir se fera à l’oral. » Les résultats : 1re place : Aymeline Alexandre ; 2e place : Cassandra Witchinson ; 3e place : Tehira Henry ; 4e place : Wellington Chery. - Aurélie Ponsot
Pour les quatre enfants du cycle 2, au choix, il fallait réciter une poésie ou un slam. Les résultats : 1re place : Marchal Toupiti ; 2e place : Taïna Gaillou ; 3e place : Afayana ; 4e place : Iris Widly. Le premier prix de chaque catégorie était un vélo. - Aurélie Ponsot
L’ambiance a commencé à monter en puissance lors du passage du cycle 3, sur scène pour un discours ou une plaidoirie solo. Les résultats : 1re place : Jahyann Petit-Frère ; 2e place : Grégory Ingreca ; 3e place : Lisaina Coumba ; 4e place : Mian Pinces. - Aurélie Ponsot
Lors de son passage, Jahyann a lu un texte très touchant avec une éloquence parfaite. Il a touché l’assemblée, et il a remporté en toute logique le premier prix dans sa catégorie. Extraits choisis du texte « moi, enfant de Guyane », qu’il a écrit avec sa directrice : « Moi, enfant de Guyane, je le refuse parce que si on détruit la forêt, on détruit les animaux et notre tour viendra après. » « Moi enfant de Guyane, j’aime de tout mon coeur mon pays et j’aimerai qu’avec moi vous fassiez tout ce qu’il faut pour que cette Guyane reste aussi belle, avec toutes ses richesses et que personne ne la détruise. » - Calliopé, Kourou
Place aux plus grands du cycle 4, pour une battle, en deux temps, sur les thèmes des lois, à mi chemin entre débat philosophique et débat de société. Le grand gagnant, a su mener ses arguments avec l’éloquence d’un maitre du barreau. 1re place : Basile Anglade ; 2e place : Minia Alexis ; 3e place : Maylis ; 4e place : Tess Omane. - Aurélie Ponsot
Entre les prestations par catégorie, une chorale de chaque collège interprétait deux chansons de son répertoire. Un interlude musical apprécié. Les résultats pour les chorales : 1ere place : Collège Ho Ten You (Photo) ; 2e place : Collège Ponet Nadiré ; 3e place : Collège Antoine Sylvere Félix. - Aurélie Ponsot

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Ile de Cayenne

Les prix, ça se mérite !

Lundi 01 juillet 2019

.

A la une