France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Éducation

Grève au rectorat : rencontre avec le secrétaire d’État à l’Éducation à 19 heures

S.H. Jeudi 15 Novembre 2018 - 15h49
Grève au rectorat : rencontre avec le secrétaire d’État à l’Éducation à 19 heures
Une action des personnels de l'Éducation a créé des ralentissements en fin de matinée au rond-point du rectorat. - Stéphane Hespel
L’intersyndicale de l’Éducation poursuit son bras de fer avec le recteur d’académie depuis le début du mouvement de grève entamé lundi. Leurs revendications portent notamment sur le manque d’enseignants, le dialogue social dégradé avec le rectorat, la réforme de l’apprentissage…
Non contents des réponses du recteur, l'intersyndicale a décidé hier soir de durcir le mouvement et d'organiser ce matin une petite « action » au rond-point du rectorat. Les personnels de l’Éducation présents se sont relayés pour traverser à tour de rôle les passages piétons, occasionnant de multiples ralentissements de la circulation voire même des bouchons route de Baduel ainsi qu’en direction de Rémire-Montjoly. L’action, qui s’est passée sans heurts et surveillée de près par la gendarmerie et la police nationale, a pris fin peu après midi.
Les syndicats ont néanmoins obtenu une nouvelle entrevue… mais cette fois avec le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation Gabriel Attal, arrivé aujourd’hui en Guyane. Cette rencontre est programmée pour 19 heures, à la préfecture, à Cayenne, comme nous l'a confirmé Sarah Ébion, co-secrétaire académique du Snes. En attendant, l’intersyndicale se retrouvera à nouveau au rond-point du rectorat afin de préparer cette entrevue.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

Gérard Manvussa 15.11.2018

Voilà, les profs en tongs et en bermuda pourront mettre sur leur cv médiatique : "nous avons été reçus par le secrétaire d'Etat" et ils auront l'impression d'avoir refait mai 68 ou Verdun...

Répondre Signaler au modérateur
tronokar 15.11.2018

toujours plus que ceux qui usent leurs tongs et leur bermuda dans les files d'attente du début de mois... Isn't it ?

Répondre Signaler au modérateur
kiki973 16.11.2018
Mystères

J' ai pas compris ta réflexion ????

Répondre Signaler au modérateur
kiki973 16.11.2018
Modifier les primes

Primes oui mais :
Suivre un cours de langues de la Guyane,
cesser la propagande antireligieuse (mon Dieu c'est la science mais je ne fais pas de pub...)
pas de primes pour ceux qui viennent pour 4 ans ; faudra faire 8 ans
assurer ses cours dans une tenue correct (sans tongs et sans bermuda...)

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 16.11.2018

Bonne idée et en contre-partie les parents locaux s’investiront dans l’éducation de leurs enfants, viendront aux réunions, voteront aux élections des représentants de parents, etc. Deal ?

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 16.11.2018

Moi j’aime bien carnaval pour voir des gens se grimer en gorilles et autres conneries tout en pleurnichant sur l’affreux état colonial en attendant la première semaine du mois...c’est beau les clichés...n’est-ce pas ?

Répondre Signaler au modérateur
josy 15.11.2018
fera remonter

Il fera remonter les verbiages, sans plus!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une