France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
RÉMIRE-MONTJOLY

Ils se baignent au lac du Rorota, la CACL réagit

P.R. Lundi 9 Juillet 2018 - 16h48
Ils se baignent au lac du Rorota, la CACL réagit

Une vidéo circule qui montre des personnes nageant et plongeant dans le lac du Rorota, zone de captage d'eau potable où la baignade est interdite. 

Depuis quelques heures, une vidéo circule sur les réseaux sociaux montrant plusieurs personnes se baignant au lac du Rorota, à Rémire-Montjoly (voir ci-dessous). La baignade y est pourtant interdite pour des raisons sanitaires, comme le stipule un panneau situé à l’entrée. Le lac est en effet une zone de captage d’eau potable. « Les contrevenant s’exposent à une contravention », rappelle la Communauté d’Agglomération du Centre Littoral (CACL) dans un communiqué de presse. Elle rajoute « qu’en cette période de forte pluie, la hauteur du lac est d’environ 11 mètres » et qu’il y a ainsi « un risque accru de noyade ».

La CACL et la Société Guyanaise des Eaux devraient prochainement renforcer la communication sur l’interdiction de baignade du site.

En juin, suite au bilan annuel de l’Agence régionale de santé (ARS), neuf aires de baignade sur les 20 recensées en Guyane ont été interdites à la baignade. Une contamination fécale est à l’origine de la dégradation de la qualité des eaux.



>

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
33 commentaires

Vos commentaires

Ergo sum 10.07.2018
RAF973

TORT et non pas TORD. Que voudriez-vous tordre ? Vous devez être agressif...

XXL est moins con que vous ne le dites et ne peut être raciste, cet adjectif se référant à un mot enlevé du français politiquement actualisé.

La saleté des plages, de la Comté ou du Kourou ne relativise en rien la nécessaire protection du lac de Rorota.

Forcez-vous à comprendre l'essentiel du message de XXL : si leurs parents n'inventaient pas des lois pour nous empêcher de vivre, XXL ne remarquerait sûrement pas la régalade de leurs enfants.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 10.07.2018

Je ne vais pas perdre mon temps à vous répondre ...

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 10.07.2018
RAF973

Seulement si vous pouviez ne plus infecter le web avec votre copain Monsieur "Guyane" et consorts...

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 10.07.2018

Avec des si les paresseux ne chieraient plus dans le lac du Rorota !

Répondre Signaler au modérateur
jml973 10.07.2018
Racistes d'un soir bonsoir !

Les racistes sont encore de sortie, comme bien trop souvent dans notre région. Quand on me dit que la Guyane est une terre qui accueille ça me fait rire. Pour certains, ok pour l'accueille mais si ce sont des blancs (même de son propre pays), faut pas abuser ! Surtout que beaucoup de nos compatriotes guyanais sont blancs et nés en Guyane. Ou quand le terme "métro" est utilisé par les racistes de service pour montrer les blancs du doigt. Ca doit être une réaction épidermique au drapeau français qui flotte dans les rues de Guyane depuis le début du mondial et à l'approche de la fête nationale. Triste spectacle ! La bêtise n'a pas de couleur, on trouvera toujours des c.ns blancs, noirs, asiatiques, métisses. Moi ce qui m'interpelle plus c'est pourquoi les bassins de captage d'eau potable ne sont-ils pas mieux protégés (barrières hautes, barbelés, caméras de vidéo surveillance, patrouilles de sécurité) ? Surtout que l'eau potable ne concerne pas que les noirs ou les blancs, elle concerne tout le monde. Je vous laisse imaginer ce qu'un terroriste pourrait faire pour assassiner un grand nombre de personne avec une facilité déconcertante. Nos politiques doivent se pencher sur ce problème et apporter une réponse le plus rapidement possible.

Répondre Signaler au modérateur
jml973 10.07.2018

Par ailleurs des gens qui se baignent dans le bassin de captage d'eau potable du Rorota, ça choque certains mais si on reparlait de la mine d'or qui risque d'être installée en amont du fleuve Kourou avec les produits chimiques qui vont y être utilisés ? Nous vivons dans une région peuplée d'inconscients.

Répondre Signaler au modérateur
joko973 10.07.2018

Qui a arraché les barrières et les panneaux d'interdiction ? Pour rappel, l'eau de la Comté arrive dans nos robinets. Personne ne s'y baigne ? les commentaires haineux et les insultes ne devraient pas avoir leur place dans un journal digne de ce nom. Cela montre qu'il y a encore beaucoup de travail à faire contre la bêtise sans limite...

Répondre Signaler au modérateur
Keskimariv 10.07.2018
Indignation

Je suis choquée de voir ces gens dans l'eau qui coule dans les robinets de tout un chacun.
Je n'ai pas hésité à poster cet article sur ma page facebook afin de montrer à mes amis blancs et noirs, la réalité en Guyane
Une Martiniquaise vivant en métropole

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 10.07.2018

L'eau qui coule de votre robinet passe d'abord dans une station d'épuration pour être filtrée et traitée et la majeure partie de l'eau distribuée sur l'Ile de Cayenne provient de la Comté qui est autrement plus polluée à la base que le lac du Rorota. Donc soyez rassuré. Pour autant il est interdit de se baigner dans ce lac, nous sommes d'accord.

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 10.07.2018
Une honte pour la Guyane

De tels propos en arrière de la vidéo sont une honte pour la Guyane, en pratiquant ce genre de ségrégation, pas étonnant que de plus en plus de "metros" quittent notre peyi...

Répondre Signaler au modérateur