France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

La grève s'intensifie à Damas

A.G. Mardi 6 Novembre 2018 - 14h39
La grève s'intensifie à Damas

Deux fois plus nombreux ce matin qu’hier, les élèves du lycée Léon Gontran Damas poursuivent la grève en soutien à Lyana, une de leur camarade handicapée. Leur blocage a causé d'importants bouchons sur l'île de Cayenne.

Plus d'une centaine lycéens étaient réunis ce matin à l’entrée de la route d’accès au lycée Léon Gontran Damas, à Rémire-Montjoly. Pour rappel, ils manifestent depuis lundi, en soutien à Lyana Garros, une jeune handicapée dont les conditions de prise en charge sont jugées insuffisante (lire notre édition du mardi 6 novembre). Vers 10h30, suite à la prise de parole de David Noël, Conseiller technique et académique pour la scolarisation des élèves en situation de handicap (CTASH) au rectorat, les jeunes ont commencé à bloquer les voies de circulation autour du rond-point Adélaide Tablon causant ainsi d'important bouchons. Les gendarmes mobiles ont été  positionnés autour du rond-point et quatre fourgons de gendarmerie appelés en renfort. Après une altercation entre le général Patrick Valentini, et Olivier Goudet, le président de Tròp violans le ton est progressivement redescendu et la place a commencé à se vider vers 14 heures. Les jeunes réclament que les propositions faites à Lyana Garros soient inscrites sur papier et signées mais aucune rencontre n'a eu lieu entre les lycéens et les autorités académiques. Il reste actuellement encore une vingtaine d'élèves qui bloquent l’accès au lycée. La grève est reconduite demain.
Plus d’information dans notre édition demain
 



Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

dtc97300 07.11.2018

Ah que c’est beau des jeunes facilement manipulables par les tontons macoutes qui, au nom d’une revendication légitime, mélangent tout dans les propos entendus sur les vidéos. Et les cris d’animaux...ahouahouahou...lol. Une belle image de la Guyane.

Répondre Signaler au modérateur