France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Le recyclage du verre passe à la vitesse supérieure

Stéphanie BOUILLAGUET Samedi 06 décembre 2014
Le nouveau broyeur permet de recycler le verre collecté dans les bornes. Une fois broyé en petits éclats, il entre dans la composition des sous-couches routières (HG)

Un nouveau broyeur de verre a été inauguré hier sur le site de la société Eiffage, à Cayenne. Il permet de faire face à la forte augmentation du verre récolté dans les bornes et à la déchetterie, sur le territoire de la CACL. L'an prochain, le tri des déchets en plastique sera mis en place.

En huit ans, que de chemin parcouru! En 2006, les dix premières bornes à verre font leur apparition sur le littoral. Le tri démarre timidement, avec la collecte de 350 tonnes de verre en 2007. Aujourd'hui, on compte 250 bornes sur le territoire de la CACL, pour un total 1 200 tonnes de verre collectées cette année! Le petit broyeur de verre, en service jusqu'alors, est devenu inadapté pour traiter ce volume. La société Eiffage, avec la participation de l'Ademe (1), de la CACL et de l'organisme Éco-Emballage (2), en a acquis un nouveau, inauguré hier. Plus de 5 000 tonnes pourront être collectées chaque année. Ce matériel permet de broyer le verre en petits éclats, qui sont ensuite mélangés à de la grave pour réaliser les sous-couches des routes (lire ci-contre).
POUBELLE JAUNE POUR TOUS
Mais ce n'est pas tout. Dans dix jours, la première pierre d'un centre de tri sera posée sur la Matourienne, à proximité du centre pénitentiaire. Il devrait être livré en mai 2015. Il permettra de trier cinq types de déchets recyclables : les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques, les emballages en papier et en carton, les papiers et les briques alimentaires. Chaque foyer sera équipé d'une deuxième poubelle, au couvercle jaune, destinée à ces déchets. Mais en l'absence, pour le moment, de filière de valorisation, ces déchets seront expédiés aux Antilles ou dans l'Hexagone.
(1) Ademe : Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.
(2) Eco-Emballage est l'organisme chargé de piloter la réduction, le tri et le recyclage des emballages.
REPÈRES
De la bouteille à la route
Le verre collecté dans les bornes est broyé jusqu'à atteindre une taille maximum de 31 mm. Il est ensuite incorporé à de la grave (un mélange de roches et de sable) à hauteur de 20%. Ce mélange permet de réaliser des sous-couches routières.
Le bac jaune
Il est destiné aux bouteilles et flacons en plastique (eau, lait, lessive, shampooing, gel douche...), aux emballages métalliques (canettes, conserves, bouteilles de sirop...), aux emballages en papier et carton (boîtes de céréales, de gâteaux...), aux papiers ordinaires (prospectus, journaux, magazines...) et aux briques alimentaires (brique de lait, de soupe, de jus...).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

crly 07.12.2014
Que d'énergie gaspillée!

Plutôt que de brûler du gasoil pour envoyer les déchets plastiques a 3000 ou 7000km, pourquoi ne pas chercher une solution avec le Suriname, qui est lui aussi sûrement demandeur? Est-ce que la recherche de solutions avec nos voisins est un sujet tabou en Guyane?

Répondre Signaler au modérateur
A la une
2 commentaires