France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Les cadets de la gendarmerie récompensés

Samir MATHIEU Lundi 15 Juillet 2019 - 08h07
Les cadets de la gendarmerie récompensés
Les cadets de la gendarmerie se sont vus remettre leur brevet à l'issue de leur formation. - Samir MATHIEU

Quinze jeunes ont reçu les diplômes de cadets de la gendarmerie. Il s’agit de la première promotion en Guyane.

Les brevets sanctionnant la formation des cadets de la gendarmerie ont été remis en main propre samedi après-midi, aux quinze jeunes qui ont participé à ce parcours. Depuis le mois de septembre dernier, ces Guyanais, âgés de 16 à 18 ans, ont suivi la formation qui les a conduits à devenir des cadets de la gendarmerie. Ce dispositif a été mis sur pied par la gendarmerie nationale, par le rectorat et la préfecture. C’est la première fois qu’une telle formation voit le jour dans les Outremer. La Guyane et Mayotte sont les deux premiers DOM à avoir utilisé ce dispositif, qui était déjà actif dans une quinzaine d’autres départements dans l’Hexagone. Pour intégrer les cadets de la gendarmerie, une sélection drastique a été opérée : seuls quinze jeunes ont été retenus sur quelque 80 candidats. Le lycée de Balata, à Matoury, a servi de base de formation.

Rapprocher l’armée de la population

Les cadets de la gendarmerie ont été formés tout au long de l’année scolaire avec des temps forts lors des vacances. Alors que leurs camarades de classe profitaient des congés, les cadets étudiaient. Ce fut le cas aux vacances de la Toussaint, de Noël, de carnaval et d’avril. à chaque fois, ils ont pratiqué de nombreuses activités. Ils sont partis à la rencontre des corps d’élite de la gendarmerie, de l’armée et de l’administration.

Ils ont suivi des cours, notamment d’histoire-géographie afin d’améliorer leur culture générale et des travaux de rédaction. Ils ont bénéficié d’un suivi individualisé réalisé par les membres de l’Association des cadets de la gendarmerie.

Promouvoir l’égalité des chances

Il s’agit d’une association créée en cours d’année, membre d’une fédération nationale et qui est présidée par le commandant des gendarmeries dans les Outre-mer, le général Lambert Lucas, prédécesseur du général Valentini en Guyane. « Résolument tourné vers la jeunesse, ce dispositif promeut l’égalité des chances, l’esprit de citoyenneté et contribue au renforcement du lien avec l’armée », ont expliqué les autorités, au moment de la remise des diplômes, en présence des familles.

Samir MATHIEU & Serge RAVIN


« Remettre en lumière les valeurs de la République »

C’est la première session en Guyane et dans les Outre-mer. C’est une opération qui vise à remettre en lumière les valeurs de la République, le sens civique, la tenue, la ponctualité, mais aussi de préparer ces jeunes à réussir les concours de la gendarmerie et plus généralement les concours de la fonction publique. C’est une opportunité de les remettre en piste. Nous allons réitérer cette formation pour aider ces jeunes à embrasser une carrière militaire ou dans les autres fonctions publiques.

Patrice Faure - Samir MATHIEU
« Ce sont des jeunes méritants »

Nous avons choisi, en nous appuyant sur l’Éducation nationale et le lycée de Balata, des jeunes méritants. On veut les aider à entamer un parcours citoyen, dont les six mois passés avec nous, sont un début. Ce qu’on voulait, c’était leur ouvrir des perspectives de vie, qu’elles soient dans la gendarmerie ou partout ailleurs. On a trouvé des jeunes gens motivés, très attachants. O va essayer de les conserver en réseau pour qu’à l’avenir, ils ne se sentent plus seuls, qu’ils soient dans une sorte de « famille des cadets » et qu’ils puissent rayonner autour d’eux.

général Patrick Valentini - Samir MATHIEU
« Pour l’égalité des chances et la mixité sociale »

L’idée, c’est de créer de la mixité sociale, d’où le choix du lycée de Balata. ça donne à ces jeunes, du temps pour se rencontrer, pour créer de la cohésion. ça leur donne une sorte de civisme, de croyance aux valeurs de la République. On profite aussi de cette occasion pour renforcer les quelques fondamentaux d’enseignement dont ils ont besoin. C’est un dispositif qui est vraiment très important, c’est pourquoi nous le démultiplions. Nous avons les cadets de l’armée, du RSMA, de la défense, de la police... Et on va continuer comme ça avec les cadets des pompiers, de la SNSM... C’est très important pour nos enfants, pour l’égalité des chances, pour la cohésion et pour la mixité sociale. D’ailleurs, on va recommencer dès la rentrée. On repart avec le même établissement, les encadrants qu’il faut et 15 jeunes qui intégreront le dispositif.

Alain Ayong Le Kama - Samir MATHIEU
Régina, 16 ans

« J’ai 16 ans. J’ai voulu connaître ce qu’était la gendarmerie, c’est pour cela que j’ai souhaité faire cette préparation. Cette formation était très intéressante. Par la suite, je m’inscrirai comme réserviste. Plus tard, j’en ferai ma profession. »

Regina - hespels
Evence, lycéen

 « Je ne sais pas encore ce que je vais faire plus tard.

La gendarmerie pourrait être une option intéressante. J’ai apprécié cette formation.

Elle a été positive. Elle a développé des notions de vie en groupe. »

evence - hespels
Ludovic, lycéen

« J’ai choisi ce parcours parce que je voulais savoir ce qu’était la gendarmerie. Je voulais découvrir en quoi consistait le métier. Peut-être qu’après, j’intégrerai la gendarmerie. La formation se fera hors de Guyane mais je suis prêt à partir. »

Prêt à partir - hespels
Khurd, 15 ans

« Nous étions 92 candidats et une quinzaine a été retenue. Les cours avaient lieu le mercredi après-midi. Depuis tout jeune, je suis attiré par la gendarmerie. J’ai fait cette préparation pour entrer plus tard dans la profession. Je pars dans l'Hexagone bientôt. Ma famille m'a toujours encouragé dans cette démarche et tout au long de mon parcours. »

Khurd - hespels
Natalia, lycéenne

« Je suis lycéenne en 2de générale au lycée Balata. J’ai fait cette préparation parce que ça m’intéresse beaucoup. C’est quelque chose de nouveau et aussi que j’aime bien. J’étais plutôt timide au début. ça m’a donné de l’assurance. Cette préparation m’a beaucoup aidée. C’est ce que je cherchais. Je souhaite faire une carrière dans la gendarmerie ». 

Natalia - hespels
Christie, lycéenne

« Je poursuis une formation de technicienne d’études du bâtiment, assistante en architecture. Je voulais connaître un peu plus le métier de gendarme. J’ai découvert de nouvelles choses. Nous avons fait un stage en forêt de deux jours et une nuit. C’était une formation très instructive et totalement nouvelle mais je ne sais pas encore si j’en ferai mon métier. »

christie - hespels

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une