France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Les chemins buissonniers du mont Grand Matoury

Samedi 27 avril 2019
Les chemins buissonniers du mont Grand Matoury
Évidemment, les sentiers du Mont Grand Matoury sont différents du chemin qui mène à l'école - archives

Les vacances sont l’occasion de partir à la découverte de tout un monde aux portes de la ville : la nature. Huit enfants de Matoury ont exploré cette semaine les sentiers de Mont Grand Matoury. Ils en redemandent.

Bien des enfants ne connaissent de leur environnement que le trajet qui va de leur domicile à l’école et parfois celui qui mène à la grande surface la plus proche lorsqu’ils accompagnent leurs parents. Les jeunes Matouriens et Matouriennes doivent apprendre à connaître leur commune et les sites qui méritent un intérêt sportif, artistique, culturel, écologique ou scientifique. Le maire de Matoury, Serge Smock, en partenariat avec les associations et institutions, a affirmé sa volonté de mettre en place des structures permettant aux enfants d’ouvrir leur regard vers tout un environnement qui leur était jusqu’alors étranger.

Ainsi, mardi dernier, huit élèves issus d’écoles élémentaires et de collèges de Matoury ont participé à une randonnée au mont Grand Matoury. Ils étaient accompagnés par un animateur de la réserve du Mont Grand Matoury. Cette action s’inscrit dans un projet qui a pour vocation de lutter contre l’oisiveté chez les jeunes et de les occuper durant les vacances scolaires. Mais aussi de les sensibiliser à participer à des actions valorisantes à travers des activités sportives, de loisirs, artistiques ou de découverte.

Explorer les richessesde la nature

Le service du développement social urbain (DSU), les associations et les institutions ont établi un partenariat afin que les jeunes issus des quartiers géographiques prioritaires puissent participer à des activités gratuites. La ville de Matoury est cogestionnaire avec l’Office national des forêts (ONF) du Mont Grand Matoury. Cet espace riche en matière de flore et faune est l’un des sites qui a été retenu pour que les enfants apprennent les connaissances élémentaires qu’offre la nature.

À la suite d’ateliers animés par les agents du DSU et divers intervenants, une évaluation sera effectuée afin que les parents et les animateurs jugent de ce que les enfants auront retenus de leurs parcours.

Serge RAVIN

De nombreuses activités seront pratiquées du 23 avril au 3 mai 2019 dans les quartiers de Balata, du Larivot, de Concorde, de Cogneau-Lamirande et de Sainte-rose de Lima. On y trouvera en outre du pilotage de drone, la pratique d’arts martiaux et des ateliers de roller.

Slohanne Omelus

« Je suis à l’école de Balata. J’ai 9 ans. C’est la première fois que je viens. J’ai vu des animaux, des plantes, des héliconias. J’ai vu la cascade. Je ne sais pas si je reviendrai bientôt mais j’aimerai bien. »

Slohanne Omelus - Serge Ravin
Dieunie Laurencin

« Je suis à l’école Balata. J’ai 9 ans. J’ai vu des animaux et des plantes, un gros fromager. Sur les balises, il y avait des grenouilles. Je demanderai à ma maman de venir se promener ici. »

Dieunie Laurencin - Serge Ravin
Sergine Pinas

« Je suis à l’école Balata. J’ai 9 ans. J’ai beaucoup marché. C’était un peu fatiguant dans les montées. Il y avait beaucoup de choses à découvrir. »

Sergine Pinas - Serge Ravin
Maéva Vandaal

« J’ai 13 ans. Je suis au collège Lise-Ophion, à Matoury. Je connaissais la réserve naturelle car je suis venue ici quand j’étais à l’école Jacques-Lony. J’ai bien aimé la randonnée et toutes les explications. Au retour l’animateur nous a fait découvrir la mélastomataceae. »

Maéva Vandaal - Serge Ravin
Mckendy Simon

« Je suis au collège Lise-Ophion. J’ai 11 ans. C’est la première fois que je viens au Mont Matoury. On a beaucoup marché. J’ai appris qu’il y a des animaux. Il y a des plantes et des arbres que je ne connaissais pas. »

Mckendy Simon - Serge Ravin
Steeve Simon

« J’ai 13 ans. Je suis au collège Lise-Ophion. J’étais venu déjà dans la réserve du Mont Matoury mais aujourd’hui le guide nous a donné beaucoup d’informations tout au long de la randonnée. »

Steeve Simon - Serge Ravin
Hervé Dolcey

« J’ai 9 ans et je suis à l’école du Bourg. C’est un bel endroit naturel. C’est très intéressant. Il y a les animaux et la végétation. J’ai vu la cascade. Mais on n’a pas eu le temps d’aller jusqu’à la source pour voir d’où elle part. »

Hervé Dolcey - Serge Ravin

« Je suis animateur à la réserve du Mont Grand Matoury.

Je suis engagé par la Sepanguy et j’interviens pour vulgariser les données scientifiques qui sont réalisées sur le sentier de Lamirande pour justement créer ce lien entre la population, les scientifiques et la réserve. J’ai le rôle de passerelle.

Le cœur de mon travail, c’est trouver les mots pour des données scientifiques incompréhensibles sauf par des scientifiques pour les traduire aux enfants, à la population et à tous ceux qui pénètrent dans la réserve et se posent des questions sur tout ce qui s’y passe. »

Jnamey Bondri - Serge Ravin
Omelis Stevenson

« J’ai 12 ans et je suis au collège Lise-Ophion. Le guide nous a dit qu’il ne faut pas dégrader la nature en coupant les arbres. Les espèces doivent être protégées. Il ne faut pas faire de bruit pour ne pas effrayer les animaux. »

Omelis Stevenson - Serge Ravin

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
5 commentaires
A la une