En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Sargasses : baignade "déconseillée" par l'ARS

P.R. Lundi 16 Avril 2018 - 11h06
Sargasses : baignade "déconseillée" par l'ARS
L'ARS conseille d'éviter de se baigner là où sont présentes les algues sargasses.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) conseille à la population d’ « éviter la baignade » dans les zones de bord de mer où sont présentes les algues sargasses, bien que « les risques sanitaires sont non avérés pour l’instant en Guyane », précise l’agence.

Afin de confirmer l’absence de risque, l’ARS et le SDIS ont procédé cette semaine à des mesures d’hydrogène sulfuré (H2S) sur les plages de Cayenne, Remire, Awala et Kourou : « aucune concentration détectable d’H2S n’a été mesurée », apprend-t’on auprès de l’ARS.

L’ARS rappelle que plusieurs plages et criques de Guyane sont actuellement interdites à la baignade par des arrêtés préfectoraux et municipaux. Des interdictions « liées à une qualité de baignade insuffisante depuis cinq années consécutives » selon les paramètres de classement du ministère de la santé qui prennent en compte notamment la qualité bactériologique de l’eau de baignade (présence de germes témoins de contamination fécale.)

Les recommandations de l’ARS sont donc actuellement les suivantes :
— Eviter de manipuler les algues en décomposition,
— Eviter la baignade et le contact avec les masses d’algues flottantes,
— Pour les personnes sensibles (femmes enceintes, enfants en bas âge, personnes âgées, insuffisants respiratoires, asthmatiques), s’éloigner des zones où une odeur d’H2S (odeur caractéristique d’œuf pourri) est perceptible. Consulter un médecin en cas de symptômes irritatifs (toux, irritations des yeux, vertiges, maux de tête) après une exposition à des algues sargasses.
— Eviter les zones de bord de mer où des algues se sont accumulées en quantités importantes.
• LIRE AUSSI SUR LE MÊME SUJET :
- Les sargasses vont au gré des courants
- Sargasses : les impacts sur la santé, l'économie et l'environnement
- Les sargasses au menu du secrétariat général de la mer
- Une mission gouvernementale va rencontrer les pêcheurs

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3