France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

13 ans de réclusion criminelle requis à l'encontre de Douglas Pereira da Silva

Samir MATHIEU Jeudi 13 Septembre 2018 - 17h18
Un réquisitoire humain, qui veut prendre en compte la peine de la famille de la victime et le besoin de réinsertion de l'accusé... tel était l'objectif de Michel Bonnieu, l'avocat général ce jeudi au moment de tenir ses réquisitions dans le procès aux assises de Douglas Pereira da Silva. Michel Bonnieu a requis 13 ans de réclusion criminelle à l'encontre du jeune brésilien de 23 ans. Il est poursuivi pour le meurtre de Christopher Hanere, qui a eu lieu le 7 mai 2016 à Balata Est. Pour l'avocat général, l'intention de tuer "ne fait aucun doute", mais la personnalité de l'accusé lui accorde des "circonstances atténuantes". Il a évoqué son passé familial agité et a reconnu une certaine "sincérité" dans les propos de Douglas Pereira da Silva. Le jeune homme a été longuement entendu ce jeudi. Il est revenu en détail sur les faits, et a exprimé des regrets. L'avocat de la partie civile, maître Jean-François Roy s'est montré plus réservé sur la personnalité de l'accusé et a réclamé une peine juste pour la famille de la victime, qui a été "détruite" suite à ce drame. Ce vendredi, c'est l'avocat de la défense maître Éric Bichara qui va plaider. Il va réclamer une requalification des faits en "violences volontaires avec arme ayant entraînées la mort sans intention de la donner". Le verdict est attendu dans la journée.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

jml973 14.09.2018

"Pour l'avocat général, l'intention de tuer ne fait aucun doute, mais la personnalité de l'accusé lui accorde des "circonstances atténuantes". Il a évoqué son passé familial agité et a reconnu une certaine "sincérité" ... Ils nous prennent vraiment pour des billes ! Toujours les mêmes sornettes pour éviter de vraies peines à ces meurtriers qui détruisent complètement des familles pour tout une vie. Quand est-ce que la justice pensera enfin à la peine des famille et à une vraie réparation pour ces dernières au lieu de penser à aménager la peine de ces assassins. Avec les remises de peine, il ne fera donc même pas 10 ans. Bravo l'Etat de droit, bravo la justice !

Répondre Signaler au modérateur
Macoumba 17.09.2018
Peine et justice

Si il est condamné à 13 ans, par le biais des remises de peine, il ne fera que la moitié, 6 ans et demi.....

Répondre Signaler au modérateur