En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

200 000 euros volés dans les coffres du Crédit Mutuel de Suzini

B.D/P.R. Samedi 7 Octobre 2017 - 16h51
200 000 euros volés dans les coffres du Crédit Mutuel de Suzini

C'est une première dans l'histoire des casses de coffre-fort en Guyane. Dans la nuit de vendredi à samedi, des individus ont pénétré par effraction dans l'établissement bancaire du Crédit Mutuel de Suzini à Rémire-Montjoly.

La bande de malfrats a découpé au chalumeau deux des quatre coffres-forts des distributeurs automatiques de billets, situés à l'intérieur de la banque. Le préjudice s'élève à plus de 200 000 euros selon les premiers éléments de l'enquête. Cette somme englobe le butin volé dans les deux coffres forts et les dégâts matériels occasionnés par les malfrats pour arriver à leur fin.
Ils ont d'abord neutralisé le système internet qui contrôle le système d'alarme de la banque.

Plusieurs voisins de l'établissement, que nous avons rencontré ce matin, ont confirmé une coupure du réseau internet vers 23 heures. "C'est mon fils qui était en train de regarder la télé, qui a pesté lorsque l'écran est devenu tout noir" confie cet homme qui nettoyait son véhicule sur le parking devant chez lui. "Lorsque les gendarmes sont venus nous demander ce matin si on avait internet, j'ai compris qu'il s'était passé quelque chose à la banque. Nous n'avons rien entendu" raconte encore le voisin.

Après avoir coupé l'alarme, un des cambrioleurs a escaladé le mur à l'arrière du bâtiment et une fois sur le toit, a soulevé une tôle pour pénétrer à l'intérieur de la banque. Il a ensuite ouvert la porte de service située derrière la banque pour permettre aux autres de la bande d'investir les lieux avec la panoplie du casseur de coffre-fort.

Cette affaire est prise au sérieux par les autorités judiciaires du département. Toutes les pistes sont privilégiées par les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de la Madeleine, saisie des investigations par le parquet de Cayenne. Les techniciens en identifications ont passé plusieurs heures sur place afin de relever les empreintes et tous les éléments qui feront avancer l'enquête.

Selon une source près de l'enquête, la piste d'une bande organisée en provenance soit du Brésil soit du Surimane et sur le point de connaître d'autres délits de la même importance que celui du Crédit Mutuel, est aussi privilégié par les gendarmes.

Selon des voisins rencontrés à côté du libre-service de proximité situé à cinq mètres de la banque, les individus qui ont fait ce casse étaient bien renseignés et ils connaissaient parfaitement le câble et la technique pour rendre silencieux le système d'alarme. Des riverains évoquent aussi la présence de guetteurs.

Un autre voisin qui, informé de l'importance du montant du butin dérobé par les malfrats, a aussitôt fait le parallèle avec Albert Spaggiari. Le malfaiteur français d'origine italienne connu pour avoir été le cerveau du "casse du siècle" survenu à la société générale de Nice en juillet 1976.

Bernard DORDONNE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
9 commentaires

Vos commentaires

LiKiLiKi :-) 13.10.2017
Et l'installateur du

Système d'alarme sans autonomie ni transmetteur tél. autonome ?
Et l'entreprise qui a posé la toiture tôlée ?
Elles en pensent koi ?
Et les responsables techniques validation du Crédit Mutuel Construction, ils en pensent quoi ?
Et les Commissions Sécurité ?
Pour les vendeurs d'alarme du CM, CHUT... !

Répondre Signaler au modérateur
LiKiLiKi :-) 11.10.2017
Et qui va

Renflouer les 200 000 Euros hors frais de rénovation de l'établissement ?
Les imposables ???

Répondre Signaler au modérateur
Monte-Cristo 09.10.2017

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 08.10.2017
Alarmes vendues par le crédit mutuel?

Et dire que le crédit mutuel vend des alarmes… Si il suffit de couper internet pour la neutraliser, c'est que les alarmes vendues par le crédit mutuel c'est vraiment de la merde…
A force de vendre tout en n'importe quoi, les banques arrivent à prouver leur incompétence en cas de litige comme celui-ci.

Qui veut encore acheter une alarme du crédit mutuel ?
Alarmes recommandée et certifiées par l'association des cambrioleurs de Guyane !!!

Répondre Signaler au modérateur
ECRIVAIN 08.10.2017
Sécurité pas crédible

C'est vrai que cette banque fait une campagne publicitaire monstre pour ses systèmes de sécurité.
Si toute leur sécurité ne repose que sur une simple connexion internet, lorsque l'on connaît l'etat du réseau en guyane, il vaut mieux éviter de gaspiller un centime dans ces produits loués entre 20 et 60 euros par mois par le crédit mutuel.
Pas cher coute parfois tres cher, et comme vous le dites:
"c'est vraiment de la merde !"

Répondre Signaler au modérateur
mica 08.10.2017
Bien renseignés?

Ceux qui ont semé la terreur dans les bureaux de poste sont ils toujours en prison?Parce que le bureau de Rémire Montjoly était leur bureau préféré à l'époque cambriolé plusieurs fois.Espérons qu'ils seront vite retrouvés.Le bâtiment ressemble plutôt à une maison de vacances ,pour une banque il faut du bon béton,la tôle et le plafond en PVC un jeu d'enfant pour les cambrioleurs.Une bande venue du Brésil ou du Suriname peut-être mais n'oubliez pas les autres tout est possible.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 08.10.2017

En gros tu n'en sais rien donc mica...

Répondre Signaler au modérateur
mica 10.10.2017
Mon commentaire

veut surtout dire qu'à l'heure actuelle les gangs Brésil ou Suriname pas toujours,preuve le braquage sanglant de juillet 2016 pas sud américain du tout,et puis internaute Manvussa ironisez si cela vous chante,ce braquage a eu lieu juste après les vacances,à la bonne date avec les salaires et les prestations les distributeurs sont alimentés,sans parler du fonctionnement des alarmes alors????

Répondre Signaler au modérateur
PEFL 07.10.2017
Open bar

C'est sûr que s'il suffisait "de soulever une tôle " pour rentrer dans la banque l'affaire n'était pas trop compliquée ! Et puis on dirait bien que la Guyane ouverte à tous les vents est le lieu où viennent sévir et se servir tous les délinquants empêchés dans leur propre pays.

Répondre Signaler au modérateur
Phléo 08.10.2017
Cépafo

Un bâtiment tout neuf et même pas une dalle renforcée sous le toit. Quel amateurisme !!! Et dans l'équipe de malfrats, il doit forcément y avoir des ouvriers bien renseignés. Comme dans tous les bâtiments récents et visitées dès l'ouverture malgré des alarmes et etc...

Répondre Signaler au modérateur