France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
EN BREF

En fuite, il fonce à scooter sur des policiers et les frappe

Jeudi 13 septembre 2018
CAYENNE. Mardi soir peu avant 22 heures, à la cité Ampigny, en face du lycée Félix-Éboué à Cayenne, des policiers du commissariat ont remarqué un homme qui circulait à scooter sans casque et sans feu. Ils ont voulu le contrôler, mais le conducteur a pris la fuite. Il a été poursuivi par les policiers jusque dans une impasse. Pris au piège, le fuyard, au lieu de se rendre, a fait demi-tour et a foncé sur la voiture de police. Il a heurté le véhicule des forces de l'ordre, faisant tomber au passage l'un des policiers. Lequel a tenté de le retenir, mais s'est vu asséner de nombreux coups par le suspect. Un deuxième policier a lui aussi été frappé par l'individu qui se montrait décidément agressif. Il aura fallu finalement l'intervention d'un troisième policier pour arriver à maîtriser et menotter le jeune homme. Un individu très défavorablement connu des services de police, notamment pour des faits de violence. Il a été placé en garde à vue et devrait être déféré ce jeudi devant le parquet de Cayenne. Une plainte a été déposée par les policiers victimes des violences. Le jeune homme de 19 ans est poursuivi pour refus d'obtempérer, violences avec armes, dégradations de biens public et rébellion.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

caracara 16.09.2018

La plaidoirie de son avocat commencera certainement par ces termes: il a eu une enfance malheureuse, son père buvait, sa mère se prostituait.Sa vie a été perturbée. Alors ,messieurs les juges, soyez indulgents.Bref le bla-bla habituel.

Répondre Signaler au modérateur