France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Grands excès de vitesse et permis retirés à Macouria

Mercredi 12 Décembre 2018 - 18h21

Macouria. 3 rétentions de permis ont eu lieu lundi sur la CD 51, suite à une opération de contrôle menée par la BMO de Kourou. Un homme de 40 ans a été intercepté alors qu'il roulait à 160 km/h sur une route limitée à 80. L'individu circulait sur un scooter 500 cm3. Il a affirmé aux gendarmes qu'il voulait l'essayer pour voir son potentiel. Car, le scooter ne lui appartenait pas. Il était à un ami à lui. Il s'est vu retirer son permis de conduire sur le champ. Des poursuites judiciaires vont être engagées à son encontre.

Autres gros excès de vitesse, avec une jeune femme de 19 ans, qui elle a fait une pointe à 130 km/h et un homme de 34 ans qui a simplement expliqué ne pas avoir fait attention à son compteur de vitesse. Les usagers se sont vus retirés des points et ont eu une copieuse amende. La gendarmerie rappelle qu'il faut être particulièrement vigilant, d'autant plus quand il pleut, comme c'était le cas, lundi au moment des contrôles. La compagnie de Kourou qui multiplie ces dernières semaines les contrôles de vitesse sur la RN1 et sur les axes secondaires. Une politique répressive qui va se poursuivre expliquent les autorités. A noter enfin, qu'un accident de scooter a eu lieu mardi matin. Le deux-roues a percuté une voiture suite à un refus de priorité. Fort heureusement, il n'y a eu que des dégâts matériels. Au final, le conducteur du scooter et l'automobiliste ont réglé l'affaire par un constat à l'amiable. Le conducteur du scooter qui avait été accidenté la semaine dernière après le pont du Larivot reste lui dans un état très grave à l'hôpital de Cayenne.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

germina 13.12.2018

Bonjour, j'ai bien lu : "l a affirmé aux gendarmes qu'il voulait l'essayer pour voir son potentiel. Car, le scooter ne lui appartenait pas. Il était à un ami à lui."

Répondre Signaler au modérateur
A la une