France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CAYENNE

« Ils ont tué ma Roxy et dévalisé ma maison »

Bernard DORDONNE Mardi 02 septembre 2014
Les voleurs ont tué le dogue argentin qui était enfermé dans un enclos, juste pour l'empêcher d'aboyer (Henri Griffit)

Pour cambrioler tranquillement une maison à Suzini, les voleurs, mineurs, ont tué le chien des propriétaires d'une balle dans la tête. Ils sont convoqués devant le juge des enfants en décembre pour une mise en examen.

L'un des premiers dossiers qui sera traité par le nouveau juge des enfants du tribunal de grande instance de Cayenne va concerner deux mineurs de 16 et 17 ans poursuivis pour tentative de vol et acte de cruauté envers un animal domestique.
Les faits se sont déroulés vendredi, dans une propriété du Hameau des Encens à Suzini. Les voleurs sont tombés nez à nez avec un dogue argentin, Roxy, que le propriétaire avait enfermé dans un enclos derrière la maison. L'animal s'est mis à aboyer pour faire fuir les intrus. Pour empêcher le chien d'aboyer, l'un des cambrioleurs, le plus âgé, a sorti un fusil et a tiré une balle, à bout portant, dans la tête du chien. Ils ont ensuite défoncé avec des pieds de biche une fenêtre, laissant Roxy agoniser dans l'herbe.
Cette cruauté ne leur a pas porté bonheur. Un voisin, qui a entendu le coup de fusil, et qui n'entendait plus Roxy aboyer, a téléphoné à la police. Sur place, les policiers de la brigade anticriminalité ont interpellé en flagrant délit les deux cambrioleurs en train de fouiller la maison. Placés en garde à vue dans les bureaux de la brigade anticambriolage, les mineurs ont été déférés devant le procureur de permanence. Ils sont convoqués devant le juge des enfants pour une mise en examen.
LA SPA PARTIE CIVILE
Les responsables de la SPA de Guyane se porteront partie civile lors du procès des deux « tueurs de chien » . Le propriétaire, qui s'est également porté partie civile, ne décolère pas : « Ma Roxy était une bonne chienne de garde. Ils l'ont tuée alors qu'elle était derrière un grillage. Le fusil n'a pas été retrouvé. Les enquêteurs supposent qu'il y avait une troisième personne qui a pris la fuite. Lorsque les policiers les ont surpris, ils avaient déjà dévalisé ma maison. Je demande à la justice de punir sévèrement ceux qui ont tué mon chien. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

Ubu 03.09.2014

J'espère que le propriétaire sera mis en examen pour avoir mis en danger ces deux mineurs avec son chien et qu'il sera sévèrement condamné. Heureusement que ces deux courageux garçons ont su se défendre. Je propose de leur attribuer la médaille Taubira de la jeunesse méritante.

Répondre Signaler au modérateur
theo 07.09.2014

d'accord avec vous ubu :D
2 courageux !!!!!

Répondre Signaler au modérateur
TOURNESOL 03.09.2014
DECEMBRE???

A parce que ces voyous vont attendre sagement leur comparution devant le juges pour enfants (16 & 17 ans quand même!!!)pour quoi d'ailleurs? une petite morale? un petit rappel à la loi? Et les parents de ces enfants mineurs, ils sont toujours responsables civilement de leurs rejetons. L'énorme code civil et toutes les jurisprudences pondues permettent aux tribunaux de rendre justice aux victimes mais on fait toujours plus de social envers des voyous qu'on veut réinsérer et les victimes se sentent de plus en plus bafouées, pas entendues, pas reconnues; Continuez ainsi le Peuple finira par rendre sa justice tout seul...

Répondre Signaler au modérateur
Sacco 03.09.2014

Bah...un petit rappel à la loi fera l'affaire....

Répondre Signaler au modérateur
aucun 03.09.2014
c'est clair

avec notre "justice" c'est carrément garanti.

Répondre Signaler au modérateur
Badaw 03.09.2014

Tu tues mon chien, je te tue également, les batards!!!!

Répondre Signaler au modérateur
dakim 02.09.2014
on fait pareil ?

on les enferme dans une niche et on tire puis
on arrose cela, sans rien voler :on est libre
ou avec sursis ?

Répondre Signaler au modérateur
aucun 02.09.2014
la détermination ...

je voudrais revenir tout de même sur cette histoire. on parle de mineurs qui vont commettre un cambriolage ... armés ! et qui au premier problème, ici un chien de garde, ne font pas demi tour, ne cherchent pas la discrétion, mais tirent ! vous imaginez la détermination de ces petites frappes ? leur incroyable confiance ? c'est même curieux qu'ils n'aient pas non plus tiré sur les policiers ! la prochaine fois - car je n'ai aucun doute sur le fait que 1) ils vont rester libres et 2) ils vont recommencer - il vont tirer sur quoi ? une femme qui hurle ? un bébé qui pleure ? ça promet ! comment il a dit le préfet ? "déposez les armes" ? dans tes rêves !

Répondre Signaler au modérateur
aucun 02.09.2014
la petite note

on est d'accord que la mise en examen portera sur : port d'arme illégal, détention d'arme illégale, dégradations, effraction, vol et cruauté envers les animaux ? le crime de "cruauté envers les animaux", hélas largement utilisé l'année dernière en france, peut valoir un an de prison facile. merci à France Guyane de continuer de couvrir l'info, car le lecteur abonné que je suis en a un peu marre d'avoir le début des histoires et jamais la fin ! quand on annonce une mise en examen, la moindre des choses est d'en annoncer les suites. merci.

Répondre Signaler au modérateur
KILLUMINATY 03.09.2014
MERCI

S'il y a bien une chose qui me choque avec France-Guyane, c'est que l'on a jamais le fin mot de l'histoire. Je vois que je ne suis pas le seul à le remarquer.

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3