En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

L’élu Serge Bafau agressé et séquestré chez lui hier soir

Bernard DORDONNE Vendredi 13 Avril 2018 - 09h29
L’élu Serge Bafau agressé et séquestré chez lui hier soir
Serge Bafau vice-président de la CACL en charge des transports et conseiller municipal à la mairie de Cayenne, a été agressé à son domicile hier soir (archives)

Serge Bafau, vice-président de la CACL en charge des transports et conseiller municipal à la mairie de Cayenne, a été agressé à son domicile, à la cité Horth à Cayenne, jeudi soir vers 20 h 30. L’élu était seul chez lui au moment des faits.

« J’étais assis sur ma terrasse, je me suis levé pour aller dans la cuisine. Au moment où je me retourne pour revenir sur la terrasse, je vois en face de moi deux individus encagoulés portant des vêtements noirs. Ils avaient la peau blanche. L’un était armé d’un révolver et l’autre pointait un fusil à canon scié sur mon visage. Ils m’ont ligoté dans la cuisine puis m’ont traîné dans la salle de bain et m’ont mis dans la baignoire les mains attachées dans le dos », nous a confié hier soir Serge Bafau, la voix encore tremblante d’émotion.
L'élu ajoute qu’il a beaucoup discuté avec ses agresseurs pour savoir pourquoi ils faisaient ça : « Je leur ai dit de ne pas me frapper, que j’étais un vieil homme. Ils ne m’ont pas frappé », raconte-t-il.

Alors que le vice président de la CACL se débattait dans sa baignoire, les malfrats ont fouillé la maison. Ils sont repartis avec des bijoux, une tablette, le téléphone portable de la victime et d’autres objets de valeurs. Sa voiture a également été volée. Serge Bafau a ensuite réussi à se défaire de ses liens pour donner l’alerte.

Marie-Laure Phinéra Horth, maire de Cayenne et présidente de la CACL, s’est rendue au domicile de Serge Bafau dès qu’elle a appris la nouvelle : « Je suis consternée face à l’agression dont a été victime mon collègue élu, chef de groupe de la majorité municipale. Cet énième fait d’insécurité renforce encore ma détermination à enrayer ce fléau qui touche quotidiennement les Guyanais. Au nom de mon conseil municipal j’adresse un total soutien à notre collègue Serge Bafau », a confié le maire de Cayenne.

Un technicien en identification criminelle du commissariat de Cayenne s’est rendu sur place pour faire des relevés d’empreintes et rechercher tous les indices qui pourront faire avancer l’enquête. Le commissaire Thierry Guiguet-Doron, directeur départemental de la sécurité publique, a demandé à son officier de permanence de renforcer les patrouilles et de tout mettre en œuvre pour arrêter les malfrats.
LES AVANCÉES DE L'ENQUÊTE ET PLUS DE RÉACTIONS À LIRE SAMEDI DANS FRANCE-GUYANE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

jess 16.04.2018

ces potes !!!!!!!

Répondre Signaler au modérateur
mica 14.04.2018
La prudence

Beaucoup de gens pensent que le quartier Crique est plus dangereux que les quartiers résidentiels faux!Une amie qui habite route de Montabo a été cambriolée 9 fois,aujourd'hui sa maison est une forteresse.Le chemin qui mène à la plage celui d'un grand hôtel aussi très dangereux.L'insécurité est dans tous les quartiers,plus de terrasse ouverte,portes et fenêtres doivent être fermées et "sécurisées"par des grilles intérieures.Les braqueurs sont souvent habillés correctement,parfois très jeunes,en sommes tout le monde est suspect.Il a des salariés qui braquent,des gosses de "bourgeois" qui braquent,la délinquance est dans presque tous les foyers malheureusement il faut apprendre à vivre avec.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 14.04.2018
Zut alors

La magnifi-cience des élus a été bafauée.

Répondre Signaler au modérateur
Macoumba 14.04.2018

Ils avaient la peau blanche !!! Etrange, il a peut-être un contentieux avec une entreprise ou un propriétaire à qui il a pas donné satisfaction ? Si c'est le vol, c'est encore plus étrange comme motivation....

Répondre Signaler au modérateur
den97300 14.04.2018
Insécurité constante

Cela est il une fatalité? Doit on se résigner à ne plus pouvoir profiter sereinement de ce qui nous appartient ? La violence, la violence, la violation de son intimité, l'injustice, l'impunité, autant de choses qui semblent aujourd'hui clairement accepté. C'est décevant, c'est navrant, c'est consternant mais avant tout c'est scandaleux. Mais les décideurs, ceux qui ont entre leurs mains le pouvoir de prendre les mesures pour faire cesser toutes ces exactions, et bien, ceux la s'en fichent. Chacun peut agir à son niveau. Si chacun fait sa part, on y arrivera. Autant rester solidaire. Autant dénoncer tous ces voleurs, ces voyous, ces délinquants. Je ne dis pas de faire quoi même la police. Je dis juste de rester mobilisé et alerter lorsque l'on constate que certaines choses sont consternantes. Au moins, ce sera un bon début.

Répondre Signaler au modérateur
aucun 13.04.2018
loto perdant

et oui, toujours pareil, les gens savent que la délinquance existe, ils la voient tous les jours, mais ils n'y croient toujours pas ! ils pensent qu'ils vont passer au travers ! mais non, ça va vous tomber dessus tôt ou tard, et il faut s'y préparer ! ce Monsieur a la chance d'être un élu, il doit y avoir moyen pour lui d'obtenir un port d'arme (j'ai pas dit "détention", j'ai bien dit "port" : le flingue chargé dans le slip) et au pire, rentrer tôt, toujours fermer ses portes, toujours avoir son fusil à portée de main, rester vigilant ! c'est pas une vie ? c'est ça ou se faire piller (voire violer, voire tuer) une fois par mois et perdre tout ce pour quoi on travaille ! ce n'est plus une question de choix, c'est comme ça ! ceux qui continuent de nier la réalité, continueront d'être des victimes ! l'état ne fera rien ! les gouvernements se succèdent depuis des décennies et la situation empire chaque année ! la sécurité individuelle est un problème individuel ! vous avez un gendarme armé à votre porte ? en permanence derrière vous ? non ? alors pourquoi vous croire en sécurité ?

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 14.04.2018

Intéressant, nous allons donc reprendre l'hypothèse exacte de cette agression. Vous êtes chez vous, le flingue dans le caleçon, vous vous retrouvez tout à coup nez à nez avec deux individus chacun porteur d'une arme à feu dirigée vers vous. Comment allez vous réagir ?

Répondre Signaler au modérateur
aucun 15.04.2018
vigilance

mais mon cher féfé, vous qui semblez décidément me donner de leçons, histoire que je comprenne bien toute ma bêtise, tout le monde n'a pas la chance d'être un gauchiste-pacifiste, il y a des gens qui ont fait l'armée, il y a des gens qui ont fait la guerre (Bosnie-Herzégovine, 93), il y a des gens qui ne se laissent pas surprendre : d'abord par leur vigilance dont ils font preuve quand ils sortent, rentrent, se déplacent, et ensuite parce qu'ils ont tout mis en place chez eux pour que ça n'arrive pas (vidéo, alarme, grilles). lisez, de grâce les autres commentaires, mise à part la composante armement que je semble être seul à défendre (question d’éducation, comme je disais), la vigilance et la protection sont déjà la norme, alors trouvez-vous quelqu'un d'autre à corriger ami redresseur de torts.

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 16.04.2018
Jack Reacher

Il se trouve que la "composante armement" comme vous la définissez est le seul et unique sujet de cette discussion. Pour des raisons professionnelles, je suis en contact direct avec la délinquance en guyane depuis une vingtaine d'année donc je n'ai pas besoin de lire France Guyane pour me convaincre que l'insécurité est une réalité et que le niveau de violence augmente. Néanmoins, malgré ce que peuvent sous-entendre les unes anxiogènes de la presse, il est probable qu'au moins 90 % de la population de la Guyane n'ait jamais été ni victime ni témoin d'un acte de délinquance grave. Donc comme il se trouve que je ne suis ni un gaucho-pacifiste ni un bobo pratiquant la politique de l'autruche, j'ai toujours adopté un comportement responsable et "préventif" associé à des équipements de protection pour protéger mon domicile, ce qui permet de limiter considérablement les risques.
En revanche autoriser tout un chacun à détenir une arme est tout sauf une bonne idée. Vous êtes peut-être une sorte de Jack Reacher mais dans la vrai vie très peu de gens sont capables d'utiliser une arme à bon escient en situation de stress. En revanche les risques d'accident sont décuplés. C'est juste logique et factuel. L'exemple américain est assez édifiant su ce point, même si la référence aux yankees vous irrite.

Répondre Signaler au modérateur
skol973 13.04.2018

Mr le Préfet et le responsable de la gendarmerie en Guyane ont dit que l'insécurité était en baisse. Je constate en 48 heures, il y a eu le braquage de leader price et 2 séquestrations à Cayenne.

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3