France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Saint-Laurent

Les « prétendus justiciers » de retour chez eux

Mercredi 26 juin 2019

Hier matin, les deux habitants dont l’arrestation avait provoquée des émeutes à Saint-Laurent du Maroni le week-end des 11 et 12 mai ont eu eu gain de cause devant la cour d’appel, à Cayenne. Pour rappel, les deux hommes, qui avaient tentés de se faire justice eux-même suite à un cambriolage, avaient séquestré et violenté un jeune homme de 19 ans en vue de lui faire avouer ce vol et de dénoncer ses complices. Le présumé voleur s’était alors vu prescrire trois jours d’ITT. Les deux Saint-Laurentais, remis en liberté le 12 mai, mais placé sous contrôle judiciaire avec interdiction notamment de se rendre à Saint-Laurent du Maroni, sont poursuivis pour enlèvement, séquestration, extorsion et coups et blessures. « J’avais fait appel de l’ordonnance concernant l’interdiction de se rendre à Saint-Laurent du Maroni et c’est uniquement cette interdiction qui a été levée ce matin », explique Me José Lama. L’affaire est toujours entre les mains du juge d’instruction et on ignore encore à quelle date les deux accusés seront jugés. Pour José Lama, « il y a des gens qui ne réagissent pas forcément avec la prudence et la mesure nécessaire mais c’est aussi dû aussi à cette espèce de carence des pouvoirs publics à assurer la sécurité du citoyen ».

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
3 commentaires