France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
MONTSINÉRY-TONNÉGRANDE

Perdus en forêt : « Nous n'avons pas eu peur »

Samir MATHIEU Mardi 21 août 2018
Perdus en forêt : « Nous n'avons pas eu peur »
Les deux hommes ont dormi en pleine forêt. Ils ont été récupérés dans un carbet à Risquetout Ouest (photo d'archives)

Un homme de 33 ans et son neveu de 16 ans ont été activement recherchés samedi matin après avoir été déclarés perdus par des proches. Ils étaient partis chasser mais ont eu un problème de voiture. Témoignage.

Philippe L. est un Guyanais au grand coeur. Aventurier, il se promène régulièrement en forêt qu'il connait « par coeur » . Vendredi, pendant ses vacances, il a profité d'une soirée pour partir à la chasse avec son jeune neveu de 16 ans, Nicolas. Ensemble, ils ont pris la route de Montsinéry pour aller en forêt. Tout se passait bien jusqu'à ce que la voiture se retrouve bloquée.
UNE LONGUE MARCHE NOCTURNE
Les deux jeunes hommes ont alors du abandonner le véhicule pour essayer de trouver un abris. Ils ont marché entre 15 et 20 kilomètres, mais ont finalement dû se résigner à « dormir par terre » . Ils ont passé la nuit ainsi, en pleine forêt, à même le sol. « Il fallait absolument qu'on se repose pour reprendre des forces » , explique Philippe.L, qui précise qu'ils n'avaient pas de quoi manger ni à boire avec eux. Le samedi matin, les deux comparses ont enfin réussi à trouver un site pour se réfugier. Il s'agit d'un carbet avec, coup de chance, à l'intérieur, un de ses amis.
L'ABSENCE DE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE
C'est seulement là que Philippe L. a pu téléphoner à sa femme de façon furtive car le réseau téléphonique était quasi-nul. Et en forêt, il n'y en avait pas du tout, ce qui les avaient empêché jusque là de prévenir quiconque. L'épouse de Philippe L. venait elle de son côté de prévenir les gendarmes pour signaler la disparition de son compagnon et de leur neveu. D'importants moyens ont été déployés pour les retrouver avec l'aide des habitants des environs. Ils ont finalement été récupérés sains et saufs samedi à 11 heures, à Risquetout Ouest. Philippe L. a souhaité remercier toutes les personnes qui se sont mobilisées même s'il affirme que lui et son neveu n'étaient « absolument pas en danger » . Philippe et Nicolas L. ont eu le temps de voir plein d'animaux en forêt durant cette longue marche nocturne. Et ils ne sont pas prêts d'oublier cette sortie entre hommes quelque peu chamboulée par les aléas mécaniques de la voiture.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

jml973 22.08.2018

Entièrement d'accord avec Gilles Bernard. C'est l'aventure de deux chasseurs qui vont tuer (ou braconner) tout ce qui bouge à la nuit tombée. Après avoir lâchement tiré sur un animal, le blessant et l'avoir coursé pour le récupérer, il se perdent et se font passer pour des héros sur France Guyane. Bravo au "Guyanais au grand coeur" qui massacre ce qui fait la richesse de notre région, qui braconne et qui en plus se fait envoyer des fleurs sur France Guyane. Quelle honte !

Répondre Signaler au modérateur
germina 21.08.2018
plus comme cela

La piste de risque tout n'est plus comme cela en 2018. Il me semble que c'est goudronnée.

Répondre Signaler au modérateur
jess 21.08.2018

il voulait raconter son histoire foireuse à france guyane

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 21.08.2018
L'aventure c'est l'aventure...

Sacrés aventuriers ! Sacrés chasseurs !
Allez hop, on part en "forêt" en bagnole, sur une piste forestière, pour tirer depuis la portière sur tout ce qu'on voie et qui bouge.
(Ben non, on ramène rien, vu que la bestiole touchée est partie crever sous les couverts, hors de portée de mocassins des tartarins.)
Zut, la panne.
Alors on se voit obliger de mettre pied à terre, de prendre la piste pour rentrer comme on peut. C'est à dire sans visibilité et sans points de repère. Après 2 ou 3 kms, et encore, on se rend compte qu'il va falloir envisager d'attendre le jour pour trouver ses marques.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 21.08.2018
Exagération

Perdu en forêt ? Vraiment ? Enliser sa voiture sur une piste et rebrousser chemin à pied sur cette piste n'a rien à voir avec se retrouver perdu dans la forêt !

Répondre Signaler au modérateur
roots973 21.08.2018

Partir en foret avec un ado sans même une bouteille d'eau ,c'est l'aventure ça ?...

Répondre Signaler au modérateur