France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Qui veut une miette de fusée ?

Céline Guiral Jeudi 29 Novembre 2018 - 11h03
Qui veut une miette de fusée ?
Débris fusée Arianespace - Photos Jean-Marc Etifier

Le débris de fusée retrouvé mardi dans la baie du François en Martinique a été identifié comme étant un bout de la coiffe du lancement Soyouz effectué le 6 novembre depuis Kourou. Le morceau a été repêché mais Arianespace ne souhaite pas le récupérer.

Mardi, dans la baie du François, tout près de la « Baignoire de Joséphine » , le plaisancier qui a découvert ce « morceau de fusée » a d'abord cru à une épave partiellement remontée à la surface. Une fois sorti de l'eau, il est clairement apparu que cet objet encore non identifié s'apparentait en tout point à un débris dont s'était délesté un appareil céleste. Ce n'est qu'hier que son origine a été confirmée : « Les éléments retrouvés en Martinique sont des débris de coiffe du lancement Soyouz VS19 effectué le 6 novembre dernier » , expliquait alors Martine Studer, chef du département Relations extérieures Arianespace.

« Ils ne sont pas dangereux, mais doivent être maniés avec précaution, notamment pour les bords coupants » , poursuivait-elle.
Hier, « le débris a été pris en charge par la capitainerie du François, précisait un interlocuteur du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage aux Antilles et en Guyane (Crossag). Le centre spatial ne souhaitant pas le récupérer, il va donc être procédé à sa destruction » . Arianespace ayant en effet demandé « de faire évacuer et mettre en décharge l'ensemble de ces éléments. » Ce genre de découverte n'est pas rare sous nos latitudes. Et ces déchets spectaculaires, tout droit venus de l'espace, peuvent tomber à tout instant et en tout endroit.

En janvier 2014, des débris de fusée s'étaient déjà échoués sur nos rivages, à Sainte-Anne. Leur provenance ne faisait alors aucun doute : ils portaient un logo bien lisible : EADS. Au total, ce sont trois morceaux de coiffe de lanceurs qui avaient été récoltés par les agents et gardes du Parc naturel régional de Martinique en quelques mois. Deux d'entre eux s'étaient échoués sur l'îlet Hardy et le dernier, Pointe Chaudière Sel, au cap Chevalier, face au poste des gardes de la réserve naturelle des îlets. Au Moule, en Guadeloupe, fin 2013, un morceau de 5 mètres de long et de 2,50 m de large avait été découvert par un joggeur.

Échoué sur le bord de mer, il pesait entre « 200 et 300 kg » selon le capitaine de la brigade intervenu sur place à l'époque.

* La fusée russe Soyouz s'était envolée la nuit du mardi 6 novembre pour mettre en orbite un satellite météorologique baptisé « Metop-C » .
 
Le saviez-vous ?
Quelque 750 000 débris d'engins spatiaux supérieurs à 1 centimètre gravitent autour de la Terre, à la vitesse moyenne de 40 000km/h.
 
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

Citoyendeguyane 30.11.2018
Stop

Ensemble disons stop aux dechets colonialistes !

Répondre Signaler au modérateur
antcorp 01.12.2018

entièrement d'accord laissons juste le droit de polluer les plages et foret aux peuple autochtone!

Répondre Signaler au modérateur
BonPom 29.11.2018

C'est 4 000 kg de déchets qui ont été récoltées sur plusieurs sites lors du dernier Mayouri plage. Sans même besoin d'un morceau de fusée pour alourdir les sacs poubelles

Répondre Signaler au modérateur
jess 29.11.2018

c'est des porcs ils doivent reprendre leur déchet

Répondre Signaler au modérateur
jml973 29.11.2018

Moi aussi je les vois tous les jours ces porcs souillant les plages et criques de Guyane et de toutess les régions d'Amérique du sud et d'Amérique centrale avec tous types de plastiques (pailles, assiettes, verres, couverts, sac, ...) ou en verre (bouteilles). Il ne reprennent jamais leurs déchets dégueulasses ... Merci pour avoir mentionner ce problème !

Répondre Signaler au modérateur