France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SAINT-LAURENT

Un homme blessé par balles à domicile par des inconnus

Samir MATHIEU Samedi 22 Décembre 2018 - 09h53

Une nouvelle agression violente a eu lieu dans l'ouest guyanais cette nuit. Un homme de 36 ans a été sérieusement blessé aux jambes de plusieurs balles. Il y aurait, selon les premiers éléments, un ou plusieurs tireur. L'enquête est en cours.

Après Iracoubo et Mana jeudi, un autre habitant de l'ouest guyanais a été agressé par un ou plusiers individus. Les faits se sont produits cette nuit peu avant 5 heures du matin. Un homme âgé de 36 ans a été la cible de plusieurs coups de feu tirés sur sa maison d'habitation. La fusillade a eu lieu le long de la RN 1, à proximité de la centrale électrique au niveau du carrefour Margot. La victime qui dormait chez elle a été blessée de deux balles dans les jambes, au niveau d'un pied et du mollet. L'homme de 36 ans, en état de choc, n'a pas pu être entendu. Il a été pris en charge au Chog.

Les mêmes que jeudi ?

Pour l'instant aucune piste n'est privilégiée. Les gendarmes mènent l'enquête pour retrouver le ou les agresseurs. Mais dans le contexte de ces derniers jours (suite au raid violent d'hommes armées à Iracoubo et à Mana, qui avait entrainé une véritable chasse à l'homme mené par l'antenne de Cayenne du GIGN), les militaires vont être très attentifs à la situation. L'hypothèse selon laquelle il pourrait s'agir de la même bande armée et violente de jeudi n'est pas écartée par les gendarmes. Et même si le GIGN est rentré à Cayenne, le PSIG de Saint-Laurent est tout à fait apte à mener ce genre d'opérations pour traquer de dangereux malfaiteurs.
Plus d'infos dans votre édition de lundi

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une