France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
cayenne

Un jeune de 16 ans tue son ami de 18 ans en pleine rue

Samir Mathieu Mardi 14 mai 2019
Un jeune de 16 ans tue son ami de 18 ans en pleine rue
Jonathan chantait et avait réalisé plusieurs clips... - DR / Faceboook

Un nouveau meurtre s’est produit dimanche soir à Cayenne. Un jeune de 18 ans a été mortellement poignardé. L’auteur est recherché. Il s’agit d'un jeune de 16 ans.

Une violente rixe a coûté la vie à un jeune homme d’à peine 18 ans dimanche soir, rue Jadfard à Cayenne. Son meurtrier présumé est un de ses amis. Il est, lui, âgé de seulement 16 ans. Il a tué son ami d’un coup de couteau en pleine poitrine.

Le motif de leur bagarre serait futile, selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs. Parmi les pistes explorées, celle d’un règlement de compte pour à peine cinquante euros de dette. Malgré l’intervention rapide des pompiers et du Smur, Jonathan est mort sur place. La rue a été entièrement bloquée par les secours et les autorités pour faire place à l’enquête et ce, malgré la vive émotion provoquée par ce nouvel homicide. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Cayenne. Jonathan avait la vie devant lui. Ce jeune artiste était un musicien dont les clips étaient diffusés sur YouTube. Quant à son meurtrier présumé, il a pris la fuite et est activement recherché par les forces de police.

Samir MATHIEU 

Jonathan chantait et avait réalisé plusieurs clips...

/ photo DR

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une
1 commentaire