France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
justice

Vingt kilos sous le soleil et quatre ans en prison

Mercredi 16 Janvier 2019 - 11h53

Un barrage des douanes au niveau du PK 66 sur la RN1, entre Sinnamary et Kourou, et hop, voilà une voiture fait demi-tour, repart, puis finit par s’arrêter deux kilomètres plus loin, au PK 68. Au volant, un Surinamais de 48 ans et, à quelques mètres du véhicule, deux sacs qui, soleil aidant, fleurent bon la résine de cannabis. Une odeur entêtante que le chauffeur en question affirme ne pas avoir remarquée quand son passager lui a demandé de les charger à Saint-Laurent. Évanoui dans la nature, le passager reste un prévenu qui a bien du mal à reconnaître les faits tels qu’ils sont évoqués à la lecture de la procédure faite par le président Laurent Sochas. Bilan de cette saisie des douanes, près de 20 kilos de résine de cannabis, un peu plus d’un kilo de cocaïne et un prévenu au casier judiciaire déjà chargé, avec sept condamnations dont la moitié pour des faits similaires. Un profil que n’a pas apprécié le substitut du procureur,.Paul Pontacq souligne que le prévenu fait partie de ces personnes « qui veulent gratter un peu d’argent en faisant des choses illégales, mais sans en endosser la responsabilité ». Il demande une peine de cinq ans de prison et un maintien en détention. L’avocat, Me José Lobeau, émet des réserves sur les tests pratiqués sur le contenu des deux sacs. « Un test ne prouve pas de manière définitive la qualité et le dosage des substances illicites. » Estimant qu’il n’y a pas de preuves de l’implication de son client, il demande la relaxe. Verdict : quatre ans de prison, maintien en détention. À noter que le tribunal a reçu la demande en nullitéémanant de l’avocat, estimant que « les diligences douanières en matière d’appel à avocats étaient insuffisantes ».

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

josy 16.01.2019
48 ans et trafiquants?

Combien de gosses avec combien de femmes et La car?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une
2 commentaires