France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Attaque à Strasbourg: la préfecture corrige une nouvelle fois le bilan à 3 morts et 13 blessés

Mercredi 12 décembre 2018
Attaque à Strasbourg: la préfecture corrige une nouvelle fois le bilan à 3 morts et 13 blessés
Un barrage de police à Strasbourg le 11 décembre 2018 - Patrick HERTZOG (AFP)

Le bilan de l'attaque sur le marché de Noël de Strasbourg mardi soir a une nouvelle fois été corrigé mercredi matin par la préfecture du Bas-Rhin, qui fait de nouveau état de trois personnes décédées et treize blessées.

Aucune explication n'a été avancée pour motiver cette révision des chiffres. Le maire de la ville, Roland Ries, avait fait état d'un bilan plus lourd de quatre morts dans le courant de la nuit avant que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner n'avance un bilan de trois morts lors d'une conférence de presse à 02H00 du matin.

L'auteur de la fusillade, un homme âgé de 29 ans et fiché "S" (pour Sûreté de l'Etat) pour radicalisation islamiste, est toujours en fuite. Il est activement recherché par les forces de l'ordre: 4,5 unités mobiles sont mobilisées sur le terrain, appuyées par des moyens aériens et par les équipes du Raid, de la Brigade de recherche et d'intervention et de la force Sentinelle, a rappelé la préfecture.

De sources proches de l'enquête, 420 policiers et 200 gendarmes sont mobilisés.

L'assaillant, qui a déjà effectué plusieurs séjours en prison pour des délits de droit commun, a échangé des coups de feu avec les forces de sécurité mais est parvenu à s'enfuir.

Le porte-parole de l'état-major des armées, le colonel Patrik Steiger, est revenu sur ce qu'il avait dit hier soir, affirmant qu'il avait pas eu de militaire blessé lors de ces échanges de tirs. Seule "une arme a été endommagée par les tirs de l'assaillant", a-t-il indiqué à l'AFP.

"Ça s'est passé vers 20H00 alors qu'un groupe de Sentinelle en patrouille, alerté par les tirs, s'est dirigé en direction de la place Kléber (au centre-ville de Strasbour, NDLR) et est tombé dans une rue adjacente nez à nez ou presque avec l'assaillant", a raconté M. Steiger. "Pris à partie par l'assaillant, les deux soldats de tête ont riposté, ce qui a provoqué sa fuite".

Le centre de Strasbourg a été bouclé une grande partie de la nuit mais les mesures de confinement ont été levées vers 02H30 du matin. Toutes les manifestations sont interdites dans la capitale alsacienne mercredi.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
A la une