France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Hand: match nul au goût de victoire pour les Bleus

Mardi 15 janvier 2019
Hand: match nul au goût de victoire pour les Bleus
Les Bleus fêtent le but égalisateur lors du match nul 25-25 face à l'Allemagne lors du Mondial à Berlin le 15 janvier 2019 - Tobias SCHWARZ (AFP)

Les Français ont arraché un match nul au goût de victoire face à l'Allemagne, 25 à 25, dans le premier choc du Mondial de handball, grâce à un but à la dernière seconde de Timothey N'Guessan, mardi à Berlin.

Les Bleus sont qualifiés pour la deuxième phase à Cologne, avant même leur dernier match dans la capitale jeudi contre la Russie, et sont en bonne position dans la course aux demi-finales. "C'est plus un point gagné qu'un point perdu", a estimé le pivot Luka Karabatic.

Mais qu'ils ont eu peur! Tout s'est joué sur une dernière combinaison, à trois secondes de la fin. Mis sur orbite par ses coéquipiers, N'Guessan a catapulté la balle de neuf mètres dans la cage allemande. C'était son premier but du match. Avant cela, une première tentative de Dika Mem avait échoué, déclenchant les cris de joie de la foule, mais l'arbitre avait fait rejouer l'action parce qu'il n'avait pas sifflé!

"Je n'ai pas beaucoup réfléchi. Je me suis seulement dit qu'il fallait que je saute le plus haut possible et que je frappe le plus fort possible", a avoué l'arrière.

Les Français, doubles tenants du titre, ont réaffirmé leurs ambitions en tenant le coup face au pays organisateur et à ses 13.500 supporters. Si l'Allemagne n'a pas gagné beaucoup de titres depuis dix ans (un Euro en 2016), elle faisait quand même figure d'épouvantail devant son public.

Avant le tour principal à Cologne, où ses plus sérieux rivaux devraient être l'Espagne et la Croatie, les Bleus devront affronter la Russie dans un match qui n'aura d'enjeu que si les Russes restent en course d'ici-là (c'est-à-dire si le Brésil ne bat pas la Corée jeudi après-midi).

- Sorhaindo blessé -

Comme attendu, le premier grand duel de ce Mondial a été âpre et défensif entre ces deux sélections de costauds. Les Allemands avaient fait un faux-pas la veille en perdant un point contre la Russie (22-22), mais, déjà le dos au mur, ils n'en étaient que plus remontés.

Les Bleus ont été bousculés en première période par les shooteurs allemands: eux-mêmes souvent en échec, ils se sont retrouvés menés de deux buts à la pause (10-12).

Dans un combat toujours aussi physique, les deux équipes se sont livré un mano a mano jusqu'à la sirène, avec l'Allemagne la plupart du temps en tête d'une ou deux longueurs, malgré les efforts d'un excellent Kentin Mahé (9 buts), de Nedim Remili et Ludovic Fabregas (3 chacun). Trente secondes avant le dénouement, les Allemands avaient gâché un ballon crucial sur une mauvaise passe.

Pour la deuxième fois depuis son arrivée à Berlin samedi, Nikola Karabatic, de retour précoce de blessure, n'a pas été intégré à la liste des seize et on ne sait pas à quel moment il le sera. En tout cas, au poste de demi-centre, c'est Kentin Mahé qui a pris l'ascendant sur Nicolas Claire dans le système du sélectionneur Didier Dinart. Le joueur de Veszprem (Hongrie), qui a passé une grande partie de sa vie en Allemagne, a été le meilleur homme du match.

Une blessure est venue assombrir la belle soirée française, celle du pivot Cédric Sorhaindo sorti dès la 8e minute en boitant bas, probablement à cause d'une déchirure au mollet. Un quatrième pivot, le Nantais Nicolas Tournat, serait rappelé si le Martiniquais n'était plus apte à continuer.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
2 commentaires