France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

En référé aujourd'hui, la descente aux enfers d’un radiologue...

Samir MATHIEU Mercredi 20 Mars 2019 - 07h17
En référé aujourd'hui, la descente aux enfers d’un radiologue...
Le référé est étudié ce matin au tribunal de Cayenne - DR

 

L’enfer est aux portes du cabinet lorsque vous ne vous entendez pas entre médecins… C’est ce qui se passe pour le docteur Molango. Ce radiologue s’estime volé par son collègue le docteur B.G. Selon nos informations, ils s’étaient entendus, pour des raisons pratiques, pour mettre l’ensemble des fonds réunis sur un compte commun, ce qui permettait de mieux s’y retrouver en faisant les bilans de fin d’années. Ce compte avait pour but notamment de percevoir les honoraires des IRM et scanners provenant de la Sécurité sociale. C’est le docteur B.G, qui a eu la charge de gérer ce compte et la signature était à son nom. Or, depuis 3 ans, la sommes escomptée n’arriverait pas sur le compte du docteur Molango. Cela a entraîné des successions de difficultés financières pour ce praticien reconnu de la place. Il a donc fait un référé devant le tribunal de grande instance de Cayenne pour qu’il puisse récupérer son argent et ressortir la tête de l’eau. Le dossier est abordé ce matin au tribunal.
Un manque à gagner de près d'un demi million d'euros
Car la somme du manque à gagner s’élève à plus de 450 000 euros, que le confrère du docteur Molango explique être des forfaits techniques et dividendes, or pour le plaignant, il s’agit des forfaits intellectuels. Tout cela pour dire que la somme qui a manqué à entraîné le docteur Molango dans une spirale infernale. Il a subit les humiliations de saisies allant jusqu’à sa voiture ou même ses biens dont il disposait sur son lieu de travail. Le médecin a du quitter la Guyane pour l’instant, mais souhaite restaurer son honneur perdu après toutes ses affaires, qui lui ont coûté sa réputation ici sur Cayenne.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

Gérard Manvussa 26.03.2019

On aura camp le résultat du référé après cet article publicitaire ?

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 27.03.2019

On aura camp ??? Alors là bravo. Chapeau bas mon gg. Du grand art.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 27.03.2019

Ben gg, tu réponds plus ? Toi si prompt à dénoncer les autres comme ton collègue l’observateur dit le gros raciste. Ton orthographe, on en parle ou tu quittes le péyi pour insuffisance linguistique ?

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 20.03.2019

Bon sujet ça mais vous n'avez la version que d'une partie, pas sérieux...

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 20.03.2019

France Guyane en somme...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
6 commentaires
2 commentaires
7 commentaires
3 commentaires
8 commentaires
A la une
Une

« Quand on a un langage franc, on vous écoute »

Propos recueillis par Pierre Rossovich / Photo Katheryn Vulpillat - Mercredi 22 mai 2019

Pourquoi selon vous, avez-vous été mis à l’honneur ? Depuis mon arrivée en Guyane...

1 commentaire