France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Dakar: Sébastien Loeb prend sa revanche

Samedi 12 janvier 2019
Dakar: Sébastien Loeb prend sa revanche
Le Français Sébastien Loeb lors de la 5e étape du Dakar le 10 janvier 2019 - Franck FIFE (AFP)

Remontés après deux jours compliqués, Sébastien Loeb et son copilote Daniel Elena (Peugeot) ont montré les crocs, vendredi, en dominant largement la 5e étape du Dakar-2019 entre Tacna et Arequipa.

Les nonuples champions du monde des rallyes ont terminé avec 10 min 22 sec d'avance sur le Qatari Nasser al-Attiyah (Toyota), leader du général, et 24 min 04 sec sur l'Espagnol Nani Roma (Mini) au terme de 714 km dont 450 de spéciale.

Ils avaient pourtant un temps hésité à reprendre le volant: "C'est reparti pour une nouvelle étape... sans aucune motivation ! Sachez tous que si je suis dans le baquet ce matin, c'est pour Seb et au nom de notre amitié (...) Sachez messieurs les organisateurs, que ma tête n'est plus ici mais déjà au Monte-Carlo", avait d'ailleurs pesté Elena sur les réseaux sociaux.

En cause, une erreur, selon lui, au km 177 sur le roadbook de la 3e étape, terminée avec 42 min et 55 sec de retard.

Loeb, qui a aussi crevé à trois reprises la veille, n'avait pas posé réclamation mais avait tout de même envoyé un courrier aux commissaires de course, resté lettre morte.

Remonté, l'Alsacien a donc montré qu'il allait falloir compter avec lui puisqu'il grimpe à la 5e place au général avec 40 minutes de retard sur al-Attiyah, qui conserve donc la tête pour 24 minutes 42 sec d'avance sur Stéphane Peterhansel (Mini).

- Sunderland bienveillant et vainqueur -

Fausse joie pour Xavier de Soultrait en moto. Le Français de Yamaha pensait avoir remporté son deuxième succès d'étape après avoir déjà levé les bras lors de la 3e étape.

Il avait d'ailleurs franchi la ligne en tête avec neuf secondes d'avance sur l'Autrichien Matthias Walkner (KTM) après une bonne partie dans les dunes d'Ilo.

Mais le Britannique Sam Sunderland (KTM) a été récompensé de sa bienveillance par les commissaires de course: le vainqueur du Dakar-2017 avait passé une dizaine de minutes aux côtés de Paulo Gonçalves (Honda), blessé, et avait terminé 14e avec 7 min 29 sec de retard.

Les commissaires ont décidé de recréditer Sunderland de 10 min 52 sec, lui offrant du même coup la victoire d'étape et la 2e place du général, à 59 secondes du leader, l'Américain Ricky Brabec (Honda).

Le Chilien Pablo Quintanilla complète le podium, à 2 min 52 sec.

Les Français Adrien van Beveren (Yamaha), 6e à 6 min 36, et De Soultrait, 8e à 18 min 37, restent en embuscade avant la journée de repos.

La journée a aussi été marquée par la blessure d'un spectateur sud-africain de 60 ans (fémur cassé), percuté par le camion du Russe Andrey Karginov, aussitôt exclu.

Après une 5e étape riche en rebondissements, le Dakar laisse ses tentes à Arequipa pour la journée de repos avant de remonter vers San Juan de Marcona.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
A la une