France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Golf: Koepka résiste au retour de Fleetwood et s'offre un doublé historique à l'US Open

Lundi 18 juin 2018
Golf: Koepka résiste au retour de Fleetwood et s'offre un doublé historique à l'US Open
Brooks Koepka, alias "King Kong", conserve son titre à l'US Open sur le parcours compliqué de Shinnecock Hills (New York), le 17 2018 - ROSS KINNAIRD (Getty/AFP)

L'Américain Brooks Koepka a résisté au retour tonitruant du Britannique Tommy Fleetwood pour s'offrir un doublé historique à l'US Open, deuxième levée du Grand Chelem, à l'issue du 4e tour disputé dimanche à Shinnecock Hills (New York).

Membre du quatuor de tête en début de journée, aux côtés de ses compatriotes Dustin Johnson, Tony Finau et Daniel Berger, Brooks Koepka a rendu une carte de 68 (-2) et termine le tournoi avec un score de 281 (+1).

"Je manque de mots", a réagi à chaud Koepka, qui est devenu le premier golfeur à conserver son titre à l'US Open depuis l'Américain Curtis Strange en 1988-1989.

"On s'est battus cette semaine pour revenir d'un score de 7 au-dessus du par et faire ce qu'on a fait. C'était vraiment spécial," a décrit le numéro 9 mondial, qui a manqué près de quatre mois de compétition en début d'année à cause d'une déchirure partielle du tendon du poignet.

"Je n'ai pas encore bien digéré. Je n'aurais jamais imaginé gagner deux années de suite. Ça fait du bien de tenir ça à nouveau," a poursuivi Koepka en soulevant le trophée, un an après sa victoire à Erin Hills dans le Wisconsin.

Après avoir réussi trois birdies sur les cinq premiers trous, Koepka a ensuite géré la pression, compensant ses deux bogeys sur la deuxième moitié de parcours par deux birdies aux trous 10 et 16.

Koepka, 28 ans, a été le seul à contenir la remontée fulgurante de Fleetwood, qui a égalé le record lors d'un tour à l'US Open en rendant une carte de 63 (-7) avec huit birdies pour un seul bogey.

Le Britannique, 12e mondial, a échoué à seulement un coup de Koepka avec un score de 282 (+ 2).

"Au final, je suis à un coup de la victoire alors que j'étais vraiment très loin en début de journée," a résumé Fleetwood, qui pointait à neuf coups au dessus du par à l'issue du 3e tour.

"C'est facile de regarder en arrière et se dire que je suis seulement à un coup, mais il y a plein de choses positives et tellement d'enseignements à tirer," a-t-il estimé.

Dustin Johnson, numéro un mondial, qui avait fait la couse en tête depuis le début du tournoi et comptait quatre coups d'avance à mi-tournoi, a dû se contenter de la troisième place en rendant une carte finale de 70 pour un score de 283 (+3).

Patrick Reed, vainqueur du Masters en avril, a terminé au pied du podium avec une carte de 68 (-2) et un score de 284 (+4).

Pour son premier US Open, le Français Matthieu Pavon, issu des qualifications, a terminé à la 25e place en finissant le dernier tour dans le par (70) pour un score final de 292.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire