France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ligue 1: Nantes-Montpellier et Nice-Saint-Etienne reportés

Mercredi 12 décembre 2018
Ligue 1: Nantes-Montpellier et Nice-Saint-Etienne reportés
- Philippe Huguen (AFP/Archives)

Nantes-Montpellier et Nice-Saint-Etienne, initialement prévus ce week-end pour la 18e journée de Ligue 1, ont été reportés "en raison de l'affectation des forces de l'ordre sur d'autres missions", a annoncé mercredi la Ligue de football professionnel (LFP).

Les autorités françaises et la LFP étudient "la possibilité d'une organisation de Nice-Saint-Etienne le dimanche à 17h00 (16h00 GMT)", au lieu de vendredi à 20h45 (19h45 GMT), "afin d'éviter un report à une date ultérieure", précise la LFP dans son communiqué. Les deux clubs comptent déjà un match reporté de la 17e journée, en raison des manifestations des "gilets jaunes".

En ce qui concerne la rencontre Nantes-Montpellier, la commission des compétitions de la Ligue "fixera ultérieurement la date de la rencontre".

A Nantes, près de 3.000 personnes, dont une grande partie portaient des gilets jaunes, ont défilé dans le centre-ville samedi dernier. Treize personnes ont été interpellées tandis que cinq policiers et trois manifestants ont été blessés lors de cette manifestation.

De nombreuses autres villes en France ont été concernées par la mobilisation des "gilets jaunes" samedi dernier, ce qui avait conduit les autorités préfectorales à demander le report de six matchs de la 17e journée de L1 aux 15 et 16 janvier 2019.

Outre les possibles manifestions des "gilets jaunes" ce week-end, le gouvernement a surtout porté le niveau du plan Vigipirate à "urgence attentat" après l'attaque sur le Marché de Noël de Strasbourg qui a fait trois morts et treize blessés, selon le dernier bilan des autorités.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
A la une