France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ligue Europa: l'Azerbaïdjan assure que l'Arménien Mkhitaryan "peut jouer" la finale

Mardi 21 mai 2019
Ligue Europa: l'Azerbaïdjan assure que l'Arménien Mkhitaryan "peut jouer" la finale
Henrikh Mkhitaryan, avec Arsenal, prend de vitesse le milieu de Naples Piotr Zielinski en quart de finale de la Ligue Europa, le 11 avril 2019 à Londres - Ian KINGTON (IKIMAGES/AFP/Archives)

Le milieu de terrain arménien d'Arsenal, Henrikh Mkhitaryan, "peut jouer" en toute sécurité la finale de Ligue Europa contre Chelsea le 29 mai à Bakou, a assuré mardi l'Azerbaïdjan, appelant le club anglais à ne pas "mélanger le sport et la politique".

"Malgré les relations compliquées entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, Mkhitaryan peut jouer la finale", a déclaré à l'AFP la porte-parole de la diplomatie azerbaïdjanaise, Leyla Abdullayeva.

"Des sportifs arméniens ont déjà participé à plusieurs événements importants que l'Azerbaïdjan a accueillis", a-t-elle ajouté.

Arsenal avait annoncé plus tôt dans la journée que Mkhitaryan n'irait pas à Bakou, sur fond de craintes pour sa sécurité alors que les relations entre les deux pays, qui se disputent la région du Nagorny-Karabakh, sont exécrables.

"Nous sommes très déçus de devoir annoncer que Henrikh Mkhitaryan ne fera pas partie du voyage (en Azerbaïdjan) pour disputer la finale de la Ligue Europa contre Chelsea", avait annoncé Arsenal dans un communiqué diffusé mardi matin.

Le secrétaire général de la Fédération azerbaïdjanaise de football, Elkhan Mamedov, avait assuré la semaine dernière que Bakou avait "donné à l'UEFA des garanties de sécurité pour Mkhitaryan afin qu'il puisse arriver à Bakou".

Bakou et Erevan se déchirent depuis près de 30 ans sur la question du Nagorny-Karabakh, une région à majorité arménienne qui a proclamé son indépendance de l'Azerbaïdjan en 1991.

Un cessez-le-feu a été conclu en 1994, après une guerre ayant fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés, mais aucun traité de paix n'a jamais été signé et des heurts se produisent régulièrement. En avril 2016, une flambée de violence avait ainsi fait au moins 110 morts, des civils et des militaires des deux camps.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire