France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Mondial U20: les Bleuets dans la gueule de "l'ogre" sud-africain

Dimanche 16 juin 2019
Mondial U20: les Bleuets dans la gueule de "l'ogre" sud-africain
Le sélectionneur des moins de 20 ans Sébastien Piqueronies lors du match face à l'Angleterre au tournoi des Six nations le 9 février 2019 - GEOFF CADDICK (AFP)

Un défi de taille après le miracle: passée par un trou de souris en demi-finales du championnat du monde des moins de 20 ans en Argentine, l'équipe de France, tenante du titre, affronte "l'ogre" sud-africain, lundi (20h30) à Rosario.

Les Bleuets retrouvent leur sauveur puisqu'ils doivent leur qualification, via le billet de meilleur deuxième, aux "Baby Boks", qui ont ôté le point de bonus défensif à la Nouvelle-Zélande mercredi en toute fin de match (25-17).

Un peu plus tôt, la France, après deux victoires, avait subi une déroute contre les Argentins (47-26) et le fossé constaté entre les deux prestations suffit à mesurer l'ampleur de la tâche qui attend l'équipe de Sébastien Piqueronies.

Le sélectionneur n'est pour autant pas catastrophé. "Nous sommes vexés et déçus sur le comportement (contre l'Argentine) mais, sur le plan comptable, c'est quand même une satisfaction d'être en demi-finales", déclare-t-il à l'AFP, soulignant l'homogénéité de la compétition où "une seule équipe est invaincue".

Soit l'Afrique du Sud, qui n'a manqué qu'une seule fois le dernier carré (2011) depuis le changement de catégorie d'âge en 2008, quand les Bleuets ne l'ont fréquenté qu'à quatre reprises.

"On ne va pas se comparer à eux. Ils sont l'ogre, nous le Petit Poucet, qui va bien travailler pour combattre contre l'ogre et on verra bien", lance Piqueronies.

Combattre sera justement le maître mot, comme toujours face aux Sud-Africains, qui ont martyrisé les "Baby Blacks" devant.

Mais les Bleuets devront également resserrer les lignes en défense, transpercée beaucoup trop facilement par les "Pumitas", et gommer les innombrables scories constatées.

"On a plein de lancements dans le camp argentin mais on décide mal, on n'est pas précis. Il nous a fallu une énergie considérable pour s'approcher de leur ligne, alors qu'eux sont venus dans notre en-but très facilement", souligne le sélectionneur.

"Il faudra mieux maîtriser nos décisions et nos lancements", ajoute-t-il. "Et si on est capable de bien utiliser le ballon et de mettre de la vitesse, on pourra retrouver notre jeu. Mais uniquement si on domine nos premiers duels, offensifs et défensifs". Vaste chantier.

Le programme de la phase finale (à Rosario, en heures françaises)

Demi-finales lundi

(18h00) Argentine - Australie

(20h30) Afrique du Sud - France

Samedi 22 juin

(18h00) Match pour la 3e place

(20h30) Finale

Le XV de départ: Lebel (Toulouse) - Pinto (Pau), Vincent (Montpellier, cap), Delbouis, D. Taofifenua (Clermont) - (o) Carbonel (Toulon), (m) Coly (Mont-de-Marsan/Pro D2) - Hamonou (Toulouse), Joseph (Racing 92), Haddad (La Rochelle) - Vanverberghe (Toulon), Geraci (Grenoble) - Burin (Agen), Lachaud (Toulon), Gros (Toulon

Remplaçants, à choisir parmi: Barka (Pau), Eglaine (Grenoble), Beria (Clermont), Mallez (ABCD XV), Maravat (Agen), Hirigoyen (Biarritz/Pro D2), Hocquet (Agen), Delord (Lyon), Smaïli (Toulon), Zeghdar (Toulon), Dumortier (Lyon), De Nardi (Mont-de-Marsan)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une