France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Özil dîne avec Erdogan pour la rupture du jeûne du ramadan

Dimanche 19 mai 2019
Özil dîne avec Erdogan pour la rupture du jeûne du ramadan
L'ex-international de l'équipe d'Allemagne de football Mesut Özil, fils d'immigrants turcs, rompt le jeûne du ramadan en compagnie du président turc Tayyip Erdogan le 18 mai 2019 à Istanboul - STRINGER (Turkish President's press office/AFP)

L'ex-international de l'équipe d'Allemagne de football Mesut Özil, fils d'immigrants turcs, a rompu le jeûne du ramadan en compagnie du président turc Tayyip Erdogan samedi soir, un dîner qui risque de provoquer de vives réactions après de précédentes controverses.

Des images diffusées par des médias turcs montrent Erdogan assis à une table entre Özil, souriant, et sa compagne, le mannequin turc Amine Gulse, au Palais de Dolmabahce, ancien centre administratif de l'empire ottoman à Istanbul.

De jeunes Turcs participaient également à ce dîner de rupture du jeûne du ramadan (le mois du jeûne des musulmans qui a lieu du 6 mai au 5 juin), à la veille de la journée de la Jeunesse des des Sports dimanche, une fête nationale en Turquie.

Sur une autre photo, Özil et Gulse sont assis avec Erdogan dans une pièce où les a rejoint Fahrettin Altun, le président de l'Office de communication de la présidence turque.

Özil avait été vivement critiqué en mars après avoir invité Erdogan à son mariage cet été avec cette ancienne miss Turquie.

Le joueur d'Arsenal avait déjà provoqué une controverse l'an passé, après s'être fait photographier en train d'offrir un maillot à Erdogan, personnage controversé en Allemagne, en froid avec le gouvernement de la chancelière Angela Merkel depuis plus de deux ans.

Une longue et nauséabonde polémique sur les origines turques du joueur évoluant dans le championnat d'Angleterre avait alors secoué l'Allemagne. Après l'échec sportif de la Mannschaft au Mondial-2018 en Russie, Özil avait définitivement claqué la porte de l'équipe nationale, accusant la Fédération allemande de football de racisme.

Né à Gelsenkirchen, dans le bassin de la Ruhr (ouest), Özil est un immigré de troisième génération et ne possède pas la nationalité turque.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une