France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Rallye d'Allemagne: Tänak intouchable à deux spéciales du but

Dimanche 25 août 2019
Rallye d'Allemagne: Tänak intouchable à deux spéciales du but
L'Estonien Ott Tänak lors de la 15e spéciale du rallye d'Allemagne, à Panzerplatte, le 24 août 2019 - HASAN BRATIC (AFP)

L'Estonien Ott Tänak et son écurie Toyota ont quasiment la mainmise dimanche matin à deux spéciales de la fin du rallye d'Allemagne, 10e manche du championnat du monde des rallyes WRC.

Quasiment intouchable depuis la spéciale d'ouverture disputée jeudi soir, Tänak n'a pris aucun risque, se contentant de gérer son avance sur ses deux coéquipiers, le Britannique Kris Meeke et le Finlandais Jari-Matti Latvala, qui pointent respectivement à 26,9 et 42 secondes.

"Ce serait bien de marquer quelques points lors de la super spéciale de cet après-midi", a déclaré Tänak, leader toujours aussi peu loquace du classement des pilotes, après la spéciale de Dhrontal disputée à travers les vignobles mosellans et remportée par Latvala.

Un itinéraire à parcourir une nouvelle fois lors de la "super spéciale" qui clotûrera le rallye d'Allemagne et permettra aux cinq premiers d'inscrire des points supplémentaires au championnat du monde.

Derrière le trio de Toyota, les Hyundai restent en embuscade pour le podium, avec l'Espagnol Dani Sordo (16,5 secondes de retard sur le troisième Latvala) et le Belge Thierry Neuville (37,6 secondes), qui a remporté la première spéciale du jour et ne désespère pas de monter sur le podium.

"C'est une spéciale très compliquée, la route est très sale", a déclaré le Belge, victime la veille d'une crevaison qui a mis fin à ses rêves de victoire, alors qu'il talonnait Tänak au classement.

Pour Sébastien Ogier (Citroën), en difficulté depuis vendredi et 8e au classement général provisoire, les jours se suivent et se ressemblent.

"Je ne peux pas conduire cette voiture", a lâché le Français, qui a ajouté "ne rien pouvoir faire".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une