France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ski de fond: le Norvégien Petter Northug raccroche

Mercredi 12 décembre 2018
Ski de fond: le Norvégien Petter Northug raccroche
Le fondeur norvégien Petter Northug lors d'une conférence de presse à Trondheim, en Norvège, le 12 décembre 2018 - Ole Martin Wold (NTB scanpix/AFP)

L'enfant terrible du ski de fond norvégien, Petter Northug, double champion olympique et 13 fois champion du monde, a annoncé mercredi qu'il raccrochait à l'âge de 32 ans et après un long passage à vide, au terme d'une carrière exceptionnelle.

"J'ai pris la décision d'arrêter", a déclaré Northug lors d'une conférence de presse, émaillée de nombreuses larmes, à Trondheim (ouest).

Cette annonce met fin à la carrière d'un des meilleurs fondeurs de l'histoire. Northug compte à son palmarès quatre médailles olympiques, dont deux d'or, décrochées aux Jeux de Vancouver (Canada) en 2010, 13 titres mondiaux et deux gros globes de cristal en Coupe du monde.

Mais les deux dernières saisons et le début de l'actuelle ont été plombées par des problèmes de santé et des contre-performances en série, à tel point que Northug n'avait pas été retenu par sa Fédération pour les Jeux de Pyeongchang en février 2018.

Il s'était donné jusqu'à la mi-décembre pour renouer avec un niveau digne de ses prestations passées. Mais en vain.

"J'ai fait mon possible pour retrouver la forme avec l'objectif de réintégrer l'équipe nationale mais, ces deux dernières semaines, j'ai compris que j'étais trop loin du compte", a-t-il expliqué, profondément ému.

Durant sa carrière, Northug s'est aussi distingué par son inclination à railler ses adversaires, un humour sarcastique et une forme d'arrogance inhabituels en Scandinavie ainsi que des piques envers ses coéquipiers, ce qui contribuait à doper les audiences.

Il a aussi multiplié les différends avec les instances sportives et alimenté la chronique judiciaire en 2014 en provoquant un accident de la route, alors qu'il conduisait en état d'ébriété, et en prenant la fuite.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
A la une