En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Tennis: Nadal donne la leçon à Rome

Jeudi 17 mai 2018
Tennis: Nadal donne la leçon à Rome
Rafael Nadal vainqueur du jeune Canadien Denis Shapovalov au Foro Italico de Rome, le 17 mai 2018 - Andreas SOLARO (AFP)

Le patron est encore un peu trop fort pour la jeune classe. Extrêmement solide, Rafael Nadal a nettement battu le jeune espoir canadien Denis Shapovalov (6-4, 6-1) jeudi pour atteindre les quarts de finale du tournoi Masters 1000 de Rome.

Ce match entre le roi de la terre battue et l'une des plus grandes promesses du circuit était très attendu. Mais malgré une belle résistance lors de la première manche, Shapovalov (19 ans) s'est vite retrouvé à court d'arguments.

"Rafa a incroyablement bien joué aujourd'hui. Il était juste trop fort pour moi", a déclaré le Canadien. "Je n'ai pas si mal joué, surtout au premier set où j'ai été compétitif. Je pense que j'aurais pu avancer un peu plus, prendre la balle un peu plus tôt. Mais il m'a repoussé un peu trop loin".

Le match a surtout valu pour sa première manche, quand Shapovalov a sauvé huit balles de break sur ses deux premiers jeux de service, offrant alors une vraie opposition au N.2 mondial.

Mais Nadal ne l'a jamais laissé souffler et a finalement breaké pour mener 4-3. La suite a alors été beaucoup plus simple, grâce notamment à une première balle très efficace (86% au premier set).

"J'ai fait un match solide. J'ai manqué quelques occasions en retour mais le match a changé quand j'ai fait le break. Sur mon service j'ai été assez tranquille tout du long et après j'ai fait moins d'erreurs en retour. Au total, je ne peux pas me plaindre", a déclaré l'Espagnol.

Interrogé sur le potentiel de son adversaire du jour, Nadal a ensuite confirmé que Shapovalov serait l'un des joueurs les plus dangereux dans les années à venir.

"Il n'a pas besoin de mes conseils. Il est bon partout. Il a juste besoin d'un peu de temps, mais peut-être même pas beaucoup. Il est prêt", a déclaré Nadal qui, au prochain tour, affrontera l'Italien Fabio Fognini.

"C'est un beau compliment venant d'une telle légende. J'ai vu pourquoi il était si dur à battre sur ce court. Ce qu'il fait sur cette surface depuis des années, c'est inhumain", a répondu le Canadien.

- Del Potro abandonne -

Dans la partie basse du tableau, l'autre choc du jour a tourné en faveur du Belge David Goffin, qui s'est qualifié après l'abandon de l'Argentin Juan Martin Del Potro, qui était mené 6-2, 4-5 quand il a jeté l'éponge.

Del Potro, tête de série N.5, semblait souffrir de la jambe gauche depuis le début du deuxième set, quand il a fait appel au médecin.

"J'ai très bien servi, je l'ai fait courir beaucoup. Ensuite j'ai vu qu'il avait mal, à la jambe ou au dos, je ne sais pas. Il a essayé de rester dans le match et il est resté dangereux. Il y a eu beaucoup d'intensité dans le 2e set. J'ai été surpris qu'il s'arrête", a déclaré Goffin.

Le Belge, tête de série N.9, affrontera l'Allemand Alexander Zverev, tête de série N.2 et tenant du titre, qui s'est sorti d'un match accroché face au Britannique Kyle Edmund 7-5, 7-6 (13/11) et s'est imposé à sa 8e balle de match.

Côté français, Benoît Paire, qui était le dernier garçon encore en lice, a été battu par le Croate Marin Cilic (6-3, 6-4).

Dans le tableau féminin, la plupart des favorites se sont imposées. Simona Halep, tête de série N.1, a profité du forfait de Madison Keys. La Lettonne Jelena Ostapenko, tenante du titre à Roland Garros, a de son côté battu la Britannique Johanna Konta.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire