En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Tennis: un "extrême soulagement" pour Alizé Cornet

Mardi 15 mai 2018
Tennis: un "extrême soulagement" pour Alizé Cornet
La Française Alizé Cornet contre la Tchèque Karolina Pliskova lors de l'Open du Qatar, le 14 février 2018 à Doha - KARIM JAAFAR (AFP/Archives)

Alizé Cornet, blanchie après ses trois "no show" aux contrôles antidopage, a ressenti "un extrême soulagement" en prenant connaissance de la décision du tribunal indépendant de la Fédération internationale de tennis (ITF), a-t-elle affirmé mardi soir sur Twitter.

"Je ressens une immense joie et un extrême soulagement à l'annonce de cette décision du tribunal indépendant de l'ITF", a tweeté la N.3 française, âgé de 28 ans et 32e mondiale, qui risquait jusqu'à deux ans de suspension pour trois manquements à ses obligations de localisation.

"L'attente de ces six derniers mois fut un véritable cauchemar pour moi et ma famille, et savoir que je vais pouvoir continuer à exercer mon métier et ma passion en toute liberté me remplit d'une énergie incroyable", a ajouté Cornet, visée par une procédure disciplinaire depuis le mois de janvier.

Le tribunal indépendant, qui l'avait entendue le 1er mai, l'a innocentée, estimant que lors du troisième "no show", l'agent de contrôle antidopage n'avait pas effectué "tous les efforts raisonnables pour localiser l'athlète", selon la décision rendue publique mardi.

Le dossier n'est pas forcément clos pour autant. La Fédération internationale a 21 jours pour faire appel à compter de la date de notification de la décision. Passé ce délai, l'Agence mondiale antidopage (AMA) et l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) ont chacune 21 jours pour former appel.

Mais la Niçoise pourra continuer de jouer en attendant une éventuelle décision en appel.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire