France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Top 14: Montpellier double La Rochelle

Lundi 20 mai 2019
Top 14: Montpellier double La Rochelle
Le pilier remplaçant Mohammed Haouas inscrit l'essai du bonus pour Montpellier lors de la victoire à domicile sur le Stade Français, en Top 14, le 19 mai 2019 - Pascal GUYOT (AFP)

Rien ne sert de courir... Moribond fin février, Montpellier a récupéré la dernière place qualificative pour la phase finale aux dépens de La Rochelle grâce à sa victoire bonifiée acquise au bout du suspense dimanche à domicile contre le Stade Français (42-25).

+ Montpellier, merci Haouas!

Cardiaques, s'abstenir! Donné quasiment mort pour la qualification fin février après une défaite à Toulouse qui l'a relégué à 13 points de la 6e place, le MHR a son destin en main avant l'ultime journée après avoir donné joie et sueurs froides à son entraîneur pour signer sa septième victoire en huit journées.

A cinq points de La Rochelle (6e) avant d'affronter dans un véritable 16e de finale les Parisiens (désormais éliminés), les vice-champions de France devaient en effet absolument l'emporter, et si possible avec le point de bonus offensif, pour repasser devant les Maritimes à la différence particulière (66 pts chacun).

Mission accomplie donc, mais dans la douleur. Ils avaient en poche le bonus offensif après deux essais coup sur coup de Benoît Paillaugue (72) et Henry Immelman (73), avant de le perdre à une minute de la fin, puis de le récupérer avant la sirène! Grâce à leur pilier remplaçant Mohammed Haouas, auteur après une percée sur une trentaine de mètres de son premier essai chez les professionnels...

Le MHR devra donc faire au moins aussi bien samedi prochain que les Maritimes, qui ne sont pas parvenus samedi soir à Lyon (défaite 29-19) à décrocher un point de bonus défensif qui pourrait peser lourd au final. Mais La Rochelle recevra Bordeaux-Bègles pendant que Montpellier ira à Clermont.

+ Encore raté pour l'UBB

Auvergnats, défaits dimanche soir 32-11 à Toulon qui honorait ses partants (Bastareaud, Guirado, Trinh-Duc, Fernandez Lobbe), et Girondins joueront pour l'honneur: les premiers sont déjà qualifiés pour les demi-finales, alors que les seconds ont perdu leurs derniers (très minces) espoirs de qualification dimanche face à Toulouse (36-43). Ainsi s'envole de nouveau une première phase finale pour l'UBB, plombée par sa défaite à domicile contre Castres il y a un mois (16-12) et son bilan à l'extérieur (aucun point pris en 2019).

Les Héraultais pourraient aussi passer en cas de victoire et de faux pas de Castres (5e, 69 pts) ou du Racing (4e, 69 pts) mais les Tarnais recevront Toulon quand les Franciliens iront à Agen, deux équipes qui n'ont plus rien à jouer.

+ Le Racing 92 reprend la main

Le Racing a lui fait coup double à Perpignan (52-14): un succès lors la dernière journée le qualifiera pour les barrages (31 mai ou 1er juin), où ils sont bien placés pour recevoir, privilège accordé aux troisième et quatrième. Grâce au point de bonus offensif obtenu, pendant que Castres obtenait un succès "simple" à Agen (17-10). Il leur permet de devancer les Tarnais largement à la différence de points générale (+155 contre +18).

Une victoire assortie du bonus offensif à Agen devrait donc leur suffire, sauf si Castres l'imite contre Toulon et que Lyon (3e, 74 pts) ne prend aucun point à Grenoble. Dans ce cas, les trois équipes compteraient le même nombre de points (74) et le Racing (4 pts dans les confrontations directes) serait devancé par Castres (12 pts) et Lyon (9 pts).

+ Le LOU dans sa tanière

Ce classement permet donc à Lyon d'être certain de recevoir en barrages, après son difficile succès face à La Rochelle. "L'an dernier, on aurait perdu ce match", a estimé le manager lyonnais Pierre Mignoni, dont l'équipe a progressé par rapport à la saison passée, où elle avait dû se déplacer en barrages (à Toulon) pour rejoindre les demi-finales seulement deux ans après sa remontée dans l'élite.

Plus complet, plus flexible tactiquement (il a su contrer les Rochelais samedi en seconde période), judicieusement renforcé à l'intersaison par des joueurs d'expérience (Ngatai, Doussain, Nakaitaci), alors que ses jeunes pousses (Lambey, Cretin, Regard) ont pris de la bouteille, Lyon n'est plus l'équipe-surprise de l'an passé. Reste à atteindre de nouveau le dernier carré. Et, le cas échéant, à mieux aborder le rendez-vous que l'an passé, où ils avaient été mangés par Montpellier (40-14) après avoir jeté toutes leurs forces physiques et mentales en barrages.

Résultats complets de la 25e journée:

samedi

Agen - Castres 10 - 17

Pau (bo) - Grenoble 22 - 0

Perpignan - Racing 92 (bo) 14 - 52

Lyon - La Rochelle 29 - 19

dimanche

Montpellier (bo) - Stade Français 42 - 25

Bordeaux-Bègles - Toulouse 36 - 43

Toulon (bo) - Clermont 32 - 11

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
3 commentaires