France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Cayenne

Enfin des travaux sur la voirie !

Mardi 25 juin 2019

Les trous du centre-ville de Cayenne cristallisent cette année encore la colère des automobilistes. Un programme de rebouchage est en cours et des opérations d’ampleur vont avoir lieu pendant les grandes vacances, notamment sur la route de Raban.

1 Remise à neuf de la rue Auguste-Boudinot

Le mécontentement des automobilistes devrait se tasser avec le retour de la saison sèche. Depuis trois semaines, de premières opérations de rebouchage ou de remplacement de l’enrobé ont été effectuées dans la rue du 11-Novembre, une portion du chemin Saint-Antoine ou les rues Goupil et Ébène à la cité Pasteur, notamment. Les trous du boulevard Nelson-Mandela et de l’ensemble des rues du centre-ville devraient être rebouchés d’ici à septembre. La rue François-Arago devra attendre. « Tout le réseau en dessous de cette route est obsolète. Le refaire est très onéreux et ça veut dire que les propriétaires de toutes les maisons de l’avenue devront se connecter aux réseaux... », commente Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne. Les avenues Élie-Castor et de la Liberté ne seront pas refaites non plus puisqu’elles devront être confortées dans le cadre des travaux du canal Laussat qui vont commencer le 7 juillet. À Mango, la rue Auguste-Boudinot va elle aussi subir des travaux en profondeur du 5 au 23 août pour 225 786 euros. Il est aussi prévu que les passages piétons de la ville soient repeints.

2 La route de Raban en travaux à partir du 1er juillet

Un chantier d’ampleur va être lancé sur la route de Raban dès le 1er juillet et jusqu’au 9 août pour 355 207 euros. Le tapis de cette route, de la rocade à la route de Baduel, sera entièrement refait. Des travaux de busage et de trottoir sont aussi prévus sur l’un des côtés afin de sécuriser la déambulation des piétons. La route sera donc partiellement barrée durant les travaux. Une réunion avec les riverains est prévue dans le courant de la semaine prochaine pour faire le point sur le chantier. Pour se rendre à la caisse générale de Sécurité sociale, les usagers de la route devront privilégier l’accès par la route de Baduel et éviter l’itinéraire de la rocade. Le tapis de la ruelle qui fait le lien entre la route de Raban et le parking de Baduel sera lui aussi refait à neuf. Une route entre Raban et Baduel n’est par contre toujours pas à l’ordre du jour. « Normalement, on devrait clôturer le parking mais j’ai refusé car c’est quand même un maillage et mes services réfléchissent à ce que l’on peut faire », précise Marie-Laure Phinéra-Horth.

3 Sécuriser la rue de Lucée, à l’entrée de la cité Jasmin

Fin août, des travaux à hauteur de 80 000 euros doivent débuter pour refaire la rue de Lucée, à l’entrée de la cité Jasmin. « Le sous-sol de la chaussée a été progressivement limé à cause des opérations de curage du canal et c’est devenu dangereux », explique le maire. Il est quasiment impossible à deux voitures de se croiser sans risquer de tomber dans le canal... Alors que la portion qui fait l’angle entre cette route et celle de Cabassou est particulièrement accidentogène et que la livraison de 102 logements dans le quartier risque de congestionner davantage la circulation, des travaux de mise en sécurité du carrefour ne sont pas encore à l’ordre du jour. « J’ai adressé un courrier au président de la CTG il y a plus de trois mois pour qu’il me rétrocède cette voirie et qu’on puisse voir avec la sécurité routière comment on peut fluidifier cet axe. On y travaille, un giratoire pourrait être envisagé », indique le maire.

Angélique GROS

Trois grands chantiers de réfection de la voirie sont prévus cette année avec un budget contraint de 800 000 euros pour ce poste.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une