France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Mairie de Régina : retour à la case Désert

ESSONNE PRINCE MFOULOU-ZÉ Samedi 05 mai 2018
Mairie de Régina : retour à la case Désert
Le maire Pierre Désert entouré de son conseil municipal au complet et de ses soutiens Gabriel Serville et Rodolphe Alexandre (PEM)

Sans aucune surprise, Pierre Désert est revenu aux affaires à Régina vendredi, à l'âge de 74 ans. Sa désignation comme maire de la commune a été actée à 100% des suffrages.

Pierre Désert a été élu maire de Régina vendredi matin par un conseil municipal totalement acquis à sa cause. Un résultat qui, à vrai dire, était plutôt sans surprise après que sa liste ait raflé l'intégralité des quinze sièges à pourvoir au terme des deux tours de l'élection municipale partielle d'avril.
Seul candidat à briguer ce poste, le nouveau maire de Régina-Kaw a fait l'unanimité des quatorze autres membres du conseil à l'issu d'un scrutin à bulletin secret. Et il a tout de suite procédé à la désignation des quatre adjoints qui le seconderont dans sa tâche jusqu'en 2020. Michel-Ange Mendès Dos Santos prend le titre de premier adjoint et Alexis Domput, Yvette Labonté, Patricia Julien, respectivement ceux de deuxième, troisième et quatrième adjoints. Un conseiller spécial a également été désigné pour Kaw en la personne d'Hector joseph.
À RÉGINA COMME À KAW, PIERRE DÉSERT EST « LE PÈRE »
Après avoir été conseiller général du canton d'Approuague-Kaw de 1979 à 2015, et maire de Régina de 1977 à 2004, puis président du conseil général de la Guyane de 2004 à 2008, le septuagénaire Pierre Désert n'a jamais vraiment quitté, ni les affaires de la commune, ni le coeur de ses habitants. L'homme a la réputation d'être redoutable en affaire comme en politique. Mais, à Régina comme à Kaw, il est « le père » . Celui qui a toujours une main secourable pour les gens. Son élection ne faisait donc aucun doute.
Comme signe de sa fidélité au poste, Pierre Désert a choisi à la place d'une écharpe de premier magistrat de la ville, un collier de maire vieux de quarante ans. Celui qu'il avait habituellement autour du coup au cours des cérémonies officielle lors de ses magisters passées. Il sera le premier maire de Guyane dans le camp du parti Guyane Rassemblement de Rodolphe Alexandre.
Seule petite ombre au tableau, après le discours de remerciement du « nouveau » maire aux habitants de la commune et aux dignitaires venus le soutenir, comme le député Gabriel Serville et le président de la Collectivité territoriale de Guyane, une voix s'est élevée dans dans l'assistance pour regretter le fait que « jamais une personne originaire de Kaw n'a été élu maire de la commune » .

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

xxl 05.05.2018
74 ANS

Franchement le maire sortant et perdant ne devrait plus jamais faire de la politique, C'est vraiment un bon à rien. A 52 ans jean-étienne ANTOINETTE peut encore prendre une belle revanche à kourou !

Répondre Signaler au modérateur