France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Michel Quammie inéligible

FXG, à Paris Lundi 4 Juin 2018 - 14h47
Michel Quammie inéligible

Le Conseil constitutionnel a infligé vendredi une inéligibilité d'un an à l'encontre de l'ancien maire de Régina. Cette décision fait suite à l'annulation de ses comptes de la campagne des législatives de l'an dernier et à la mauvaise utilisation de dons en liquide.

Le Conseil constitutionnel a prononcé vendredi l’inéligibilité de Michel Quammie pour une durée d’un an. Candidat divers droite dans la première circonscription, l’avocat a vu son compte de campagne rejeté par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (décision du 17 janvier 2018), au motif que des dons en espèces recueillis en vue du financement de la campagne du candidat pour un montant de 1 300 euros n’ont pas été versés sur le compte bancaire unique du mandataire, en méconnaissance du code électoral.

(Plus de détails dans notre prochaine édition)

La dissolution du conseil municipal de Régina avait fait l'effet d'une bombe dans la commune du bassin de l'Est guyanais en début d'année. Cette décision faisait suite à un courrier du maire Michel Quammie de novembre 2016 adressé au préfet de l'époque lui demandant d'envisager la dissolution du conseil municipal de Régina-Kaw conformément aux dispositions du code général des collectivités territoriales.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Ergo sum 06.06.2018

Pendant que notre Léon nous gratifie de ses confidences et le financement libyen traîne.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 04.06.2018

Nan mais 1300 euros n'importe quoi ?! Pour un homme qui a essayé de remuer le dossier de l'appropriation foncière à Régina. 1300 euros ? Face aux dépenses somptuaires en tout genre pour les campagnes de France et de Navarre ? La France et sa présumée justice...

Répondre Signaler au modérateur