France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Sophie Charles élue présidente de la CCOG

B.D & P.R Lundi 8 Octobre 2018 - 10h19

Sophie Charles a été élue présidente de la CCOG à 16 voix contre 13

On connaît le nom du nouveau président de la Communauté de communes de l'Ouest Guyanais. Il s'agit de Sophie Charles qui, après avoir remplacé Léon Bertrand à la mairie de Saint-Laurent, le remplace également à ce poste. Elle l'a emporté ce matin de seize voix contre treize voix pour Chris Chaumet.

C'est l'incarcération de Léon Bertrand, l'ancien maire de Saint-Laurent et ancien président de la CCOG, qui a entraîné de nouvelle élection pour les élus des huit communes de la communauté. Deux candidats se sont fait face : Sophie Charles, maire de la capitale de l'Ouest qui a succédé à Léon Bertrand après ses ennuis judiciaires, et Chris Chaumet, leader de l'opposition au conseil municipal de Saint-Laurent. Sophie Charles l'emporte donc de seize voix contre treize voix pour Chris Chaumet. (Relire ici notre interview de Sophie Charles)

Avec 24 voix en sa faveur, Jean-Paul Ferreira est élu 1er vice-président de la CCOG.

Avec l'élection de Sophie Charles, la politique mise en place par Léon Bertrand devrait se poursuivre jusqu'en 2020, année des prochaines élections municipales.
 
• PLUS DE DÉTAILS DANS NOTRE PROCHAINE ÉDITION
REPÈRES
- La communauté de communes de l'Ouest guyanais (CCOG) est un regroupement de huit communes : Apatou, Awala-Yalimapo, Grand-Santi, Mana, Maripa-Soula, Papaïchton, Saint-Laurent du Maroni et Saül, où siègent 31 élus.

- Au 1er janvier 2016, la population de la CCOG était de 83 421 habitants (source : Insee).

- La superficie du territoire est de 40 945 km2.

- Deux objectifs : la gestion commune de certains services publics locaux ou la réalisation d'équipements locaux, de manière à répartir les coûts et profiter d'économies d'échelle ; la conduite collective de projet de développement et d'aménagement sur l'ensemble de son territoire en favorisant la solidarité intercommunale.

- Quatre grands blocs de compétences : l'aménagement du territoire, en particulier l'électrification rural, le développement économique, la gestion et le traitement des ordures ménagères et la gestion du port fluvial de l'Ouest guyanais.
 
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
16 commentaires

Vos commentaires

interrogation 08.10.2018

Euh je crois que la CACL est dirigée par une femme non?
ne serait-elle pas d'envergure?

Répondre Signaler au modérateur
azoupila 08.10.2018

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
ECRIVAIN 08.10.2018
Vas y Sophie

Enfin une femme d'envergure qui prend la tête d'une institution, face à bien d'autres en Guyane.

Répondre Signaler au modérateur
xxl 08.10.2018
LENAÎK PAS ADAN

Surtout mettez vous au travail pour que nous n'ayons pas un petit MACRON a ST LAURENT

Répondre Signaler au modérateur
g6d 08.10.2018
choix?

"Petit Macron" ou "ex taulard", il faudra choisir.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 08.10.2018

Tout cela est assez consternant. Si vous faisiez un véritable travail d'éveil des consciences au lieu de cirer les pompes des pouvoirs locaux et de passer les plats, la situation de la Guyane serait peut-être moins lamentable...

Répondre Signaler au modérateur
MacDerby-Esope 08.10.2018

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 08.10.2018
cumuler

Je cumule
tu cumules
il/elle cumule
npous cimulons
vous cumulez
ils/elles cumulent.

j'aurais cumulé déjà
tu aurais déjà cumulé
il/elle aurait cumulé il y a longtemps
etc

C'est ainsi que les cumulonimbus s'accumulent au-dessus de nos têtes.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
A la une