France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un compteur d’emplois pour les Outre-mer

Vendredi 26 juillet 2019
Un compteur d’emplois pour les Outre-mer
Les membres de la Fedom à la sortie du ministère des Outre-mer - FXG

La ministre des Outre-mer a réuni les représentants de la fédération des entreprises d’Outre-mer pour faire un point sur la réforme des aides économiques menée depuis le début de l’année et leur présenter le compteur emploi.

De ce document qui comporte une pléthore de chiffres donné par Annick Girardin, la ministre des Outre-mer aux représentants des entreprises ultramarines (Fedom), on retiendra que les effectifs salariés du secteur privé, classés selon les régimes d’exonération de charges, progressent globalement de 3 % sur un an. Dans le détail, les effectifs des entreprises de moins de dix salariés progressent ainsi de 14 % à 17,9 % dans les secteurs au régime renforcé. Ce qui tombe bien, puisque c’était le but de la réforme des aides économiques. Pour autant, le gouvernement joue les faux modestes et ne veut pas tirer la couverture à lui. En revanche, les effectifs des entreprises de plus de dix salariés sont en baisse de 3 %, sauf dans les secteurs renforcés qui ne baissent « que » de 0,8 %. 

La hausse de 3 % des emplois sur un an représente 9 773 postes, sur un total de 326 569. Les autres effectifs salariés (secteur public et intérim) augmentent de 1,3 %. Quant aux créations d’entreprises elles grimpent de 13,1 % à 4 458 dont 497 pour la seule Guyane.

Perte de 700 emplois intérimaires en Guyane

La Guyane bénéficie d’un accompagnement particulier car il a été décidé de maintenir tous les secteurs qui étaient placés en LODEOM renforcée (loi pour le développement en Outre-Mer) sous le régime de la compétitivité renforcée.

Dans le détail, en Guyane, les effectifs salariés du secteur privé hors intérim ont augmenté de de 3,7 %, soit une création de 1 124 postes. Ce sont les entreprises de moins de dix salariés qui progressent le plus, que ce soit celles bénéficiant du régime de compétitivité (+14,1 %), du régime renforcé (+13,8 %) ou du régime de l’innovation (+19,5 %). Les créations d’emplois compensent la baisse de l’emploi intérimaire qui atteint les moins 4,5 %, sur 1 an avec une perte de 700 emplois intérimaires au cours de ce 1er trimestre 2019. 237 embauches ont été réalisées en contrat parcours emploi compétences (PEC) au cours du 1er trimestre 2019.

à la sortie de cette présentation, le président de la Fedom n’a pas sorti les crocs, mais indiquait que  le compte n’y était pas pour l’agroalimentaire. à La Réunion notamment le coût du travail resterait plus élevé de 6 %. La FEDOM a semblé tout de même se satisfaire de disposer désormais d’une base de données actualisables chaque trimestre et déjà un rendez-vous attendu en septembre avec la présentation du budget 2020.

FXG, à Paris

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une