France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Neuf ans déjà  qu’Haïti était dévasté par le séisme

Propos recueillis par Marlène Cléoma Jeudi 10 Janvier 2019 - 20h59
Neuf ans déjà  qu’Haïti était dévasté par le séisme
Sabrina Pierre vice consul d'Haiti - DR

 Commémoration.  Ce 12 janvier 2010 restera une date que les Haïtiens n’oublieront jamais. Demain, sera commémoré le neuvième anniversaire du tremblement de terre dévastateur qui a fait plus de 300 000 morts dans le pays. En Guyane, une messe d’action de grâce sera célébrée à l’église catholique Sainte Famille à Cayenne, à 10 heures.  Sabrina Pierre, vice-consule d’Haïti, se souvient.

Vous étiez en Haïti en juillet. Quelle évolution avez-vous constatée neuf ans après cet épisode traumatisant ? 

Comparé à ce qui se dit, il y a eu du changement, une réelle évolution.  Quand je suis arrivée, j’ai constaté des restructurations de certains bâtiments publics, un nouveau ministère de l’Intérieur, des nouvelles routes, etc. Le gouvernement travaille d’arrache-pied pour redorer le blason de notre pays.  Néanmoins, il faut être réaliste, le tremblement a causé beaucoup de pertes. Nous n’aurons pas des résultats faramineux du jour au lendemain mais les choses bougent petit à petit. Il faut y aller pour faire un vrai constat. 

Le consulat d’Haïti de Guyane participe-t-il d’une manière à une autre à cette évolution ?

Notre rôle est de catalyser les relations économiques d’Haïti, défendre le pays, favoriser les relations entre les autorités guyanaises et les autorités haïtiennes. Il faut prouver à l’international qu’Haïti n’est pas un pays des ONG.  Le but est d’attirer des investisseurs, du tourisme car nous avons des belles choses à voir et des richesses. Certes, aujourd’hui, c’est un pays vierge car il reste tant à faire mais c’est un travail que nous devons tous faire.

Comme chaque année maintenant, vous célébrez l’anniversaire par une messe d’action de grâce. Du changement cette année ?

 Nous l’avions toujours fait dans des églises évangélistes. Cette fois-ci, nous l’organisons dans une église catholique.   Ça reste une messe d’action de grâce où nous allons remercier Dieu, nous allons chanter, prier et il y aura une prédication. Tout le monde est invité à participer. Il y aura des Haïtiens bien sûr, des élus, la presse est également invitée à participer.  Il n’y aura pas d’appel aux dons ou autre. Je n’ai pas eu de consigne de mon ministère à ce sujet. 

QUALITY REPEAT
Debris litters a street on January 13, 2010 in Port-au-Prince, Haiti. Planeloads of rescuers and relief supplies headed to Haiti Wednesday as governments and aid agencies launched a massive relief operation after a powerful earthquake that may have killed thousands. US President Barack Obama ordered a swift and aggressive US rescue effort, while the European Union activated its crisis systems and the Red Cross and United Nations unlocked emergency funds and supplies for the destitute nation. Much of Port-au-Prince was reduced to rubble by the 7.0-strong quake on January 12 but the airport was operational, opening the way for international relief aid to be ferried in by air as well as by sea. AFP PHOTO/Thony BELIZAIRE -

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une