France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Plus de journal télé pour ATV Guyane

Krysten ARNOLIN Jeudi 14 juin 2018
Plus de journal télé pour ATV Guyane
Le rédacteur en chef Kerwin Alcide et la présentatrice du journal d'ATV, Christ-Laur Phillips déplorent la suspension de l'équipe de rédaction de la chaîne de télévision (PEM)

Le journal d'ATV a dédié, mardi soir, une édition spéciale pour annoncer l'arrêt du programme télévisé. Le rédacteur en chef Kerwin Alcide et la journaliste Christ-Laur Phillips se sont exprimés sur la décision de mettre en pause les activités de l'équipe de rédaction de la chaîne.

Pouvez-vous nous expliquer la situation d'ATV aujourd'hui ?
Kerwin Alcide : « La télévision est un secteur qui coûte très cher et ATV ne parvenait plus à acquérir suffisamment de recettes pour supporter les trois groupes ATV Martinique, ATV Guadeloupe et ATV Guyane. La chaîne ATV donc a été présentée devant le tribunal de commerce de Fort-de-France pour un redressement judiciaire, en 2017. Des repreneurs ont décidé de racheter les trois entités de la chaîne. Mais malgré nos efforts, il a fallu prendre une lourde décision. Pour arrêter les pertes financières, ils ont fait le choix de mettre en pause la rédaction des groupes ATV Guyane et ATV Guadeloupe pendant quatre ou six mois. Ils ont proposé de recommencer le journal d'ATV Guyane en décembre 2018. »
Quelles seront les conséquences pour les rédacteurs ? Comment perçoivent-ils cette suspension ?
Kerwin Alcide : « Il y aura un licenciement économique des rédacteurs. Ce n'est pas une chose facile pour eux. Ils apprécient tous leur travail. Ils seront bientôt sans travail, ce qui les met dans une situation assez compliquée. Nous avons l'espoir qu'il y aura une reprise de nos activités au mois de décembre. Je sais que beaucoup ont envie de reprendre ce travail. Je tiens à préciser qu'ATV continuera à diffuser ses programmes de télévision habituels tels les séries et émissions de TF1, M6 ou autres médias. Il n'y aura plus le rendez-vous quotidien avec Christ-Laur Phillips qui présente le journal du soir. À la rédaction, nous avons eu l'idée de créer une page Facebook appelée Mo rédac où les journalistes pourront poster des articles, des photos de leurs activités en dehors du cadre d'ATV Guyane. »
Vous êtes la présentatrice du journal télévisé d'ATV, quel est votre ressenti sur cette décision ?
Christ-Laur Phillips : « Je suis très déçue de ce qu'il se passe chez nous. Malgré notre petit effectif, nous avions commencé à prendre un bon rythme de croisière. Nous arrivions à dénicher des informations, nous bougions un peu partout et nous commencions à être bien structurés. J'ai intégré la rédaction de la chaîne il y a huit mois dans une volonté de faire bouger les choses en Guyane. Je voulais participer au développement d'un média local chez nous. On nous arrête malheureusement en plein vol. C'est dommage. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

xxl 14.06.2018

pourquoi ? que, rien ne marche durablement lorsque c'est nous qui dirigeons ?

Répondre Signaler au modérateur
skol973 14.06.2018

Il semblerait qu'il y ait plus de 250 personnes qui payent l'impôt sur la grande fortune. Je vous demande de participer à la création d'une TV locale car avec nos journaleux de Guyane dernière, ce sera très dur d'obtenir d'autres informations.

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu